Les officiels de la santé renforcent les contrôles pour éviter la mystérieuse pneumonie chinoise

Actualités Phuket Thaïlande

Les officiels de la santé renforcent les contrôles pour éviter la mystérieuse pneumonie chinoise
12 Janvier
13:00 2020

PHUKET : Cette semaine les officiels de la santé ont renforcé les mesures de scans des passagers en provenance de la province de Wuhan, en Chine, en espérant prévenir qu’une épidémie de la nouvelle forme de pneumonie n’atteigne l'île.





Les arrivées en provenance de Wuhan sont scannées à la recherche d’une température corporelle élevée depuis le samedi 4 Janvier, la fièvre restant le premier indicateur de l’infection.


Les autres symptômes sont des difficultés respiratoires et une radiographie de la poitrine montrant des lésions pulmonaires aux deux poumons, indique l’Organisation Mondiale de la Santé (WHO).


Cependant, l’agent n’a pas encore été identifié ni confirmé, signale la WHO, tandis que les officiels de Wuhan penchent pour une maladie respiratoire commune telle que la grippe, la grippe aviaire ou un adenovirus.


Cette mystérieuse infection a été diagnostiquée chez au moins 59 habitants de Wuhan au cours des quatre dernières semaines. Onze sont dans un état critique et les autres sont dans un état stable, ont indiqué les officiels chinois, précisant que tous ont été placés en quarantaine et 121 personnes ayant été en contact avec les malades sont sous la surveillance des médecins.


Cinq personnes, dont un bébé de 3 ans, ont été placées en quarantaine à leur arrivée à Bangkok cette semaine, bien que les premiers examens ont confirmé qu’ils n’étaient pas infectés par la mystérieuse pneumonie. 


Le Dr Sirilak Thaichareon, directeur du Bureau Régional de Prévention et de Contrôle des Maladies, indiquait mardi qu’aucun passager en provenance de Wuhan n’avait été identifié comme infecté.


Bien qu’il minimise l’impact potentiel de la maladie, il a confirmé que les mesures de contrôle avaient été renforcées.


“Cette forme de pneumonie est moins dangereuse que le SRAS, mais nous renforçons les normes des scans à l’Aéroport International de Phuket pour les porter au même niveau que pour le SRAS.”


“Nous avons dû renforcer le niveau de contrôle car c’est une situation urgente et sérieuse, Par ailleurs, le Nouvel An Chinois, le 25 Janvier, approche. Il y aura plus de vols en provenance de Wuhan, et nous devrons contrôler plus de passagers” dit il.


Le chef du Bureau Provincial de la Santé de Phuket (PPHO), Thanit Sermkaew, indiquait lundi que six officiers – trois du PPHO et trois de la Division de Contrôle de la Santé de l’Aéroport de Phuket – étaient chargés de scanner les arrivées des vols directs depuis Wuhan.


D’autres officiels se tiennent prêts à intervenir en renforts, ajoutait le chef Thanit.


“Quatre officiers de l’Hôpital de Thalang sont prêts à renforcer l’équipe, et les autres hôpitaux sont prêts à fournir du personnel supplémentaire pour renforcer les contrôles” dit il.


Pour l’instant, seuls les passagers en provenance directe de Wuhan sont contrôlés, confirmait le chef Thanit.


Interrogé pourquoi les passagers en provenance de provinces voisines de Wuhan ou pourquoi les vols avec escales n’étaient pas contrôlés, le chef Thanit a répondu “Nous suivons les ordres, et l’infection n’a été constatée qu’à Wuhan et auprès de personnes ayant voyagé dans la province.


“Les officiers de l’Aéroport international Wuhan Tianhe scannent les passagers, et nous les scannons une deuxième fois à leur arrivée. Nous les contrôlons minutieusement, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.”


Contre mesures


Le chef Thanit a expliqué que la première étape de prévention de l’arrivée de la maladie à Phuket était le contrôle des passagers à l’arrivée à la recherche de température corporelle élevée, et la distribution de prospectus d’information sur cette nouvelle forme de pneumonie.


“Si nous constatons qu’un passager à une température corporelle supérieure à 38ºC, nous l’isolerons dans une pièce où un officier notera son nom, son âge, son sexe, ses activités récentes, notamment s’il a visité la province de Wuhan.


“Ils placeront en quarantaine tous les passagers qui ont voyagé à Wuhan ou montrent le moindre symptôme avant de contacter l’équipe d’investigation médicale qui examinera le passager plus minutieusement.


“Si les symptômes sont graves, le passager sera conduit à l’Hôpital Vachira, où les médecins pourront traiter le patient jusqu’à ce que les symptômes s’améliorent” dit il.


Le chef Thanit appelle toute personne pensant être infectée à contacter le PPHO en appelant le 076-211330.


“C’est notamment le cas des personnes développant des signes ou des symptoms de maladie dans les 14 jours après leur retour de Wuhan” dit il.


Les personnes pensant avoir contracté le virus sont priées d’appeler immédiatement le Département de Contrôle des Maladies (DDC) au 1422



Article original : Tanyaluk Sakoot / The Phuket News


Photo from - PPHO

Les dernières vidéos