Une plainte a été déposée contre les gitans de la mer de Rawai qui ont empêchaient la construction d'un mur

Actualités Phuket Thaïlande

Une plainte a été déposée contre les gitans de la mer de Rawai qui ont empêchaient la construct
02 Mars
10:27 2016

Les représentants du Baron World Trade Co Ltd ont déposé une plainte auprès de la police de Chalong, appelant les gitans de la mer de Rawai, d'être arrêtés pour interférer avec leurs travailleurs


Chatri Mardsatul et Chana Chowna ont déposé leur plainte au poste de police de Chalong, hier après-midi (1 mars), alléguant que les gitans de la mer de Rawai, avaient empiété sur leurs terres et empêché les travailleurs pour la construction d'un mur sur le site litigieux.


Ils ont présenté comme preuves des photos des villageois assis sur des briques et en empêchant les travailleurs de travailler.


«Les travailleurs ont apporté des briques sur le site pour construire un mur dans la zone que la société est propriétaire, mais les villageois étaient en colère et ont arrêté les hommes de travailler», a déclaré M. Chana.


"Au moins 10 villageois ont participé à perturber l'avancement des travaux de l'entreprise et la société veut que la police porte des accusations contre eux", a-t-il ajouté.


M. Chana a également souligné que Baron World Trade Co Ltd il y a une semaine a également posté un panneau qui identifie les numéros des quatre titres de propriété « Chanotes » utilisés pour réclamer la terre et clairement mis en garde, "Aucune intrusion absolument. Le non-respect entraînera des poursuites judiciaires ".


Plus de 200 villageois se sont rassemblés près du sanctuaire « Balai » des gitans de la mer, hier matin, après que les 10 travailleurs sont arrivés avec des briques et du ciment.


Les travailleurs ont tenté de marquer où le mur devait être construit, mais les villageois les ont empêchés de le faire et les ouvriers ont refusé de partir.

La police de Chalong et les volontaires de la défense ont été appelés sur le lieu comme beaucoup avaient peur que la confrontation dégénérerait en violence.


Des agents de la police de Chalong se sont présentés à 8h, avec le chef de la police de Chalong, Nopadon Thiraprawat, hier en soulignant que, au total, au moins 60 représentants de la loi ont été sur le site pour prévenir toute flambée de violence. (Voir l'article ici.)


A 14 heures, plus de 30 fonctionnaires étaient sur place et l'entreprise ont convenu d'arrêter temporairement toute tentative de développement de la zone, mais encore les villageois ont refusé de se disperser.


"Le promoteur voulait construire un mur et bloquer le passage à notre  sanctuaire Balai , mais nous ne permettrons pas que cela se produise", a déclaré le gitan de la mer, Sanit Shairshoa.


"Le gouverneur de Phuket leur a demandé de nous permettre de marcher dans cette zone pour aller au sanctuaire Balai, et ils nous ont laissez temporairement marcher à travers leur terre, mais maintenant , ils veulent construire un mur pour nous arrêter de passer.


"Nous allons rester ici et nous ne permettrons pas à l'entreprise de construire un mur et nous bloquer hors de notre lieu de culte», a-t-il-dit


article thephuketnews.com

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos