Un inspecteur de la police de Patong cible d’une enquête pour corruption

Actualités Phuket Thaïlande

Un inspecteur de la police de Patong cible d’une enquête pour corruption
30 Mars
09:42 2017

PHUKET : Le premier ministre le général Prayut Chan-o-cha a confirmé qu’un inspecteur de police de Patong a été muté loin de la ville la plus animée de Phuket pendant l’enquête le concernant suite à des soupçons de corruption. 

Patong, Police, Corruption,

S’adressant à la presse devant la Government House mardi, le premier ministre le général Prayut a déclaré “un inspecteur de police avait été muté après des plaintes qui doivent faire l’objet d’une enquête.

“Nous ne connaissons pas les faits pour le moment. L’officier doit faire l’objet d’une enquête mais doit quitter les lieux dans un premier temps.

“Je sais qu’il y a une dispute entre la police et des reporters dans ce secteur, mais lorsqu’il y a une plainte exposant clairement des noms, des adresses, des bureaux et donnant des détails précis, nous devons être juste pour chacune des parties” ajoute-t-il.

Cette décision fait suite à la réception d’une pétition adressée au premier ministre Prayut demandant que le chef de la police de Patong le colonel Chaiwat Uikam et le capitaine Thanturong Wutthiwong soient immédiatement mutés de Patong.

Cette pétition accuse le colonel Chaiwat et le capitaine Thanturong, qui attend une promotion au rang de major de police, d’abus de pouvoir.

“Ils agissent comme une mafia utilisant la loi pour menacer les gens et les mépriser comme s’ils étaient des esclaves, n’ont peur de personne et qui utilisent leur pouvoir pour leurs intérêts personnels” disait le courrier.

“Ces officiers se réfèrent au général Prawit Wongsuwan, disant qu’ils le connaissent bien et qu’ils n’ont peur de personne à Phuket, pas même du gouverneur ni des hauts gradés de la police.

“Nous avons signalé ces fait au centre de médiation, à la commission nationale anti-corruption (NACC) et au 41ème cercle armé, mais n’avons obtenu aucune réaction de leur part” précise ce courrier.

En plus du premier ministre Prayut, ce courrier était également adressé au commandant de la police royale thaïe, au commandant de l’armée royale thaïe de la Region 4 (en charge du sud de la Thaïlande), et au commandant de la police de la Region 8 (en charge de la partie nord du sud de la Thaïlande).

Le chef de la police provincial de Phuket le major général Teeraphol Thipjaroen a confirmé hier au journal en langue thaïe partenaire de The Phuket News, Khao Phuket, que le capitaine Thanturong avait été suspendu.

Cependant, le général Teeraphol n’a pas évoqué le cas du colonel Chaiwat.

“Pour le moment l’officier (capitaine Thanturong) est toujours officiellement membre de la police de Patong. Il n’a pas encore reçu l’ordre de donner sa démission, mais il n’est plus en service dans le secteur mentionné dans la pétition” signale le général Teeraphol.

“Il a reçu l’ordre de se présenter ce matin auprès de la police provinciale de Phuket. Pour l’heure je ne sais pas où il se trouve” ajoute-t-il.

Le général Teeraphol a précisé que le capitaine Thanturong serait l’objet d’une enquête et poursuivi selon les faits.

“Nous ne pouvons pas affirmer si l’officier est coupable ou non car l’enquête n’a pas encore commencé et nous n’avons pas de preuves corroborant les allégations faites. Je ne souhaite pas le protéger, mais nous ne pouvons pas avancer de jugements avant que l’enquête ne soit terminée” dit-il.

Le général Teeraphol fait toutefois part de ses doutes quant à la véracité de ces allégations au sujet de l’officier de la police de Patong.

“La plainte semble avoir pour but d’attirer la honte sur cet officier. Les personnes disposant de preuves concrètes ou les personnes pouvant confirmer que la police oblige les gens à payer des pots de vin peuvent porter plainte – c’est leur droit. Elles peuvent même porter plainte auprès de la division anti criminalité de la police royale thaïe (CSD).

“N’ayez pas peur des personnalités influents. Si la police agit mal, elle doit être poursuivie. Personne ne peut les protéger”


Article original : The Phuket News

Photo from - The Phuket News / file

Les dernières vidéos