Un garçon de 17 ans, avoue avoir donner des coups de couteau mortels à Patong

Actualités Phuket Thaïlande

Un garçon de 17 ans, avoue avoir donner des coups de couteau mortels à Patong Un garçon de 17 ans, avoue avoir donner des coups de couteau mortels à Patong
02 Juin
22:32 2015

Un gacon de 17 ans, a reconnu avoir poignardé mortellement un homme dans une querelle d'ivrognes à Patong tôt hier matin (1 Juin).


Le mineur, appelé "Pat" par la police, s'est rendu au poste de police de Kathu aujourd'hui (2 Juin) après que sa mère l'a convaincu de se rendre.


Les agents ont été appelés à Soi Paradise, hors Rat U-Thit 200 Pi Road, à 03h45 hier (1er Juin), où ils ont trouvé Somkid Jandawong, 23 ans, de la province Amnat Charoen, mort.


Il avait été poignardé dans le torse quatre fois. Les policiers ont découvert sur le sol à proximité une lame à deux pouces qui était cassée d'un couteau.


Des témoins ont dit à la police qu'ils ont vu trois hommes se bagarrer dans un dîner solitaire à une boutique tom khao (soupe de riz) dans la rue.


Pendant le combat, un homme a poignardé à plusieurs reprises M. Somkid, puis s'est échappé sur une moto conduite par une femme, ils ont dit.


Les officiers ont vérifiés les images de vidéosurveillance des caméras dans la région, et juste après minuit la nuit dernière arrêtés Supan Legnok, 27 ans et Sooksan Srikaew, 22 ans, sur Soi Sainamyen.


Les deux ont été accusés d'être complices de meurtre et port d'armes en public. Les deux ont nié les accusations.


Peu de temps après, la police est arrivée la maison de Pat, où les agents ont convaincu sa mère que son fils se livre lui même.


Pat, accompagné de sa mère, se rendit au poste de police de Kathu, quelques heures plus tard et a avoué avoir poignardé Somkid.


"Je suis allé avec Supan et Sooksan manger le tom khao au restaurant et Somkid a commencé à parler en non-sens envers nous", a déclaré Pat à la police.


"Il m'a contrarié quand il commencer à maudire ma mère, donc je l'ai frappé. Nous nous sommes battus, et quand il est tombé sur le sol, je l'ai poignardé quatre fois ", a-t-il avoué.


Supan et Sooksan ont nié les accusations portées contre eux, et la police doit encore confirmer les accusations qui seront portées contre Pat.


Les trois suspects sont au poste de police de Kathu.


article the Phuket News

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos