Un feu horrible frappe l'école des filles de Chiang rai

Actualités Phuket Thaïlande

Un feu horrible frappe l'école des filles de Chiang rai
24 Mai
11:02 2016

Un tube lumineux défectueux est soupçonné d'avoir causé un incendie terrible, qui a tué au moins 17 filles et blessé cinq autres, dans un dortoir de l'école de charité dans la province septentrionale de Chiang Rai.


Dix-neuf filles, dont cinq étudiants blessés et un enseignant ont échappé de justesse en descendant du deuxième étage par une fenêtre. Deux des filles blessées sont dans un état critique.


L'incendie a éclaté à 23:00, dimanche (22 mai), au premier étage. Beaucoup d'enfants qui dormaient au deuxième étage n'ont pas pu s'échapper parce que les flammes dévoraient le bâtiment de deux étages.


Il y avait 36 ​​filles et un enseignant dans le dortoir quand le feu a commencé, a indiqué la police, ajoutant que les morts étaient âgés entre 5 et 12 ans.


Le Maj Gen Sant Sukwaj, commandant de la 5e Police Forensic du Centre des Sciences, a déclaré que les contrôles médico-légaux initiaux ont trouvé un tube de lumière dans la salle de loisirs au premier étage qui a surchauffé jusqu'à ce qu'il fonde, et est tombé sur une pile de vêtements ci-dessous, provoquant l'incendie.


Plusieurs enfants étaient inconscient, ils ont été étouffé par la fumée, le feu s'est propagé rapidement au deuxième étage, où ils dormaient, avant que le plafond s'effondre sur eux, le Maj Gen Sant a dit.


Il a ajouté qu'il y avait un disjoncteur dans le bâtiment, mais le disjoncteur n'a pas répondu parce que le feu n'a pas été causé par un court-circuit électrique.


Le Maj Gen Songpol Watthanachai, porte-parole adjoint de la Police royale thaïlandaise, a déclaré que les 17 écoliers morts étaient au niveau primaire. Il a été confirmé que tout le monde a été pris en compte, Maj Gen Songpol a dit.


Suchada Kong-arsa, un écolière de 11 ans, qui a survécu de la tragédie, a dit qu'elle avait quitté sa chambre et était allée aux toilettes, quand elle a vu l'incendie qui faisait rage à l'étage inférieur.

Elle a dit qu'elle s'est précipitée pour réveiller ses amis et pour leur dire de fuir.


«La plupart d'entre elles ne m'ont pas cru et sont retournées dormir, mais d'autres oui et ont lutté pour s'échapper," dit-elle.


La jeune fille a dit, quelques autres amis et une enseignante ont liée des morceaux de tissu et de couvertures ensemble pour faire une corde de fortune pour descendre sur le côté du bâtiment.


L'enseignante était le derniere à sortir après que les filles ont atteint le sol en toute sécurité, mais la corde a cassée quand elle descendait, la faisant tomber à terre, elle a eu des blessures mineures, Suchada a dit.


Un autre survivante, Suchira pupes, 15 ans, a dit qu'elle était dans les toilettes au premier étage quand le feu a éclaté et elle s'est précipité elle aussi, pour alerter ses amis.

"Certains d'entre eux pensaient que je plaisantais» dit-elle.


Chokchai Sae Jang, 30 ans, a perdu deux de ses filles dans le brasier.


M. Chokchai a dit qu'il est un agriculteur qui avait du mal à joindre les deux bouts avec trois enfants. Il a envoyé ses filles à l'école il y a deux semaines et n'a jamais pensé que ce serait la dernière fois qu'il les verrait.


«J'ai le cœur brisé parce que c'était de bonnes filles. Ma fille aînée était une très bonne élève ", a-t-il dit.


Situé dans Wiang Pa Pao district de Chiang Rai, l' école Pitakkiat Wittaya est gérée par la Fondation Phanthakit Suksan.


Rewat Wassana, le directeur de l'école, a dit que l'école est dans l'enceinte de la fondation, couvrant environ 20 rai, avec un total de 420 élèves qui étudient de la maternelle au niveau primaire.


Il y a un dortoir pour les garçons et une autre pour les filles.


L'école accueille des élèves issus de familles pauvres, ainsi que ceux des tribus montagnardes locales à Chiang Rai et Chiang Mai, le directeur de l'école a dit.


M. Rewat a dit il y a habituellement 38 étudiants dans le dortoir des femmes avec environ sept ou huit filles séjournant dans chaque chambre. Un gestionnaire de dortoir, deux enseignants et une femme de ménage aussi restent dans le dortoir. Mais quand le feu a éclaté, un seul professeur, Suchada Sae Mau, 23 ans, était présente, dit-il.


La page Facebook de l'école a annoncé que l'école sera fermée jusqu'au vendredi (27 mai).


Kosit Opsuwan, a Chiang Rai responsable de la santé publique, a déclaré que cinq des morts ont maintenant été identifiés et leurs parents ont été contactés pour recueillir les corps.


Les échantillons d'ADN des 12 autres corps ont été envoyés à l'hôpital Maharaj à Chiang Mai pour la vérification. Le processus devrait prendre environ deux semaines, M. Kosit a dit, ajoutant que certaines des victimes sont mortes de l'inhalation de fumée.


Parmi les cinq étudiantes blessées, trois ont subi des blessures mineures et ont été soignés à l'hôpital de Wiang Pa Pao à Chiang Rai.


Les deux autres ont été admises à l'hôpital Prachanukroh de Chiang Rai .


L'une d'eux, âgée de cinq ans, a des brûlures sur 23 pour cent de son corps et est en unité de soins intensifs de l'hôpital. Une autre de 9 ans qui a souffert d'inhalation de fumée est sous oxygène.


Les médecins ont déclaré les deux jeunes filles comme étant maintenant hors de danger.


Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha hier (23 mai) a exprimé un profond regret sur la tragédie, en disant: «Mon cœur a saigné quand j'ai appris la nouvelle ».


Pim Wassana, le directeur de l'école, dit que l'école va payer B100,000 en compensation à chacune des familles des étudiants morts. Les blessées recevront chacun B20,000 pour payer leurs factures médicales.


Article thephuketnews.com

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos