Un enseignant accusé d'avoir blessé une élève est évincé

Actualités Phuket Thaïlande

Un enseignant accusé d'avoir blessé une élève est évincé
15 Septembre
11:39 2016

NAKHON RATCHISIMA: Un instituteur à Nakhon Ratchasima accusé d'avoir jeter une tasse sur une étudiante de 17 ans, qui aurait causé une blessure au nerf facial, a été transféré.


Chukiat Wisetsena, directeur du bureau régional de services pour l'éducation secondaire 31, a déclaré que Paithoon Klaengkratok, 58 ans, a été transféré à des fonctions de bureau.


M. Paithoon est un professeur d'éducation physique à Chokchai Samakkee School, dans le district de Chok Chai.


Le transfert est venu après que Pranee Jodsanthia, 48 ans, accompagnée de sa fille, Narudee, qui a subi une distorsion caractéristique du visage, suite à ce que M. Paithoon lui aurait jeté une tasse dessus, et qu'elle a raporté le problème à l'attention des médias.


Un conseil disciplinaire contre l'enseignant était en cours hier (14 septembre).Le résultat est attendu dans les sept jours.


M. Chukiat a dit qu'un référent de la classe de Narudee, un étudiant Mathayom 5, a assisté ainsi que quatre autres camarades de classe ont été témoin de l'incident, ils ont témoigné au conseil, hier.


L'étudient Somsak Kakrathok, a déclaré que M. Paithoon a jeté une tasse en céramique sur Narudee et d'autres étudiants. Le professeur s'est mit en colère après que les élèves se sont levés pour éviter la lumière du soleil au cours d'une classe en plein air le 8 août. La tasse a manqué les autres étudiants et a frappé le visage de Narudee.


Le chef de la justice provinciale, Pichianpatana Intarapanich, supervise l'enquête pour assurer l'équité, M. Chukiat a ajouté.


Narudee a été prise par la Fondation Pavena pour les enfants et les femmes, la présidente Pavena Hongsakula de l'hôpital Yanhee à Bangkok, pour un examen hier.


Prenant la parole lors d'une conférence de presse à l'hôpital, son PDG Supot Sumritvanitcha a déclaré que les muscles de Narudee sur le côté gauche de son visage étaient insensibles à cause d'une lésion nerveuse causée par un objet qui a frappé la base de son oreille gauche.


Le Dr Supot a dit que Melle Narudee a également été incapable de fermer sa paupière gauche qui pourrait conduire à une irritation des yeux, l'inflammation et la cécité sans traitement approprié.


Il a décrit les conditions de Narudee comme «graves».


Toutefois, d'autres tests médicaux détermineront si les nerfs faciaux sont enflammés ou endommagés, at-il ajouté.


Le choc a laissé un petit gonflement au-dessus de son sourcil gauche.Après que Melle Narudee est rentrée chez elle, elle a été incapable de fermer sa bouche et son œil du coté gauche, qui a développé plus tard la déformation de son visage.


Melle Narudee et sa mère ont déposé une plainte auprès de la police de Chok Chai le 9 août. Plus tard, elles ont décidé de demander l'aide des médias après que l'enquête de police n'a pas réussi à faire de progrès.


Mme Pranee a dit que l'école leur a donné B40,000 pour les aider à payer les soins de sa fille.


L'enseignant a également offert de payer B80,000 de son propre argent pour les dommages.


Cependant, la famille a refusé l'offre de l'enseignant, en disant que l'hôpital à Nakhon Ratchasima où la jeune fille a été traitée initialement, a estimé le coût médical à B300,000.


Le directeur Chokchai Samakkee Scool, Niphon Pakdeekaew, a insisté que l'école a toujours fourni une assistance, y compris les frais médicaux pour l'étudiante.


La question a atteint les médias après que les négociations de la famille avec M. Paithoon sur le paiement médical, a échoué lundi (12 septembre), M. Niphon a dit.


Article bangkokpost.com

Photo from - bangkokpost.com

Les dernières vidéos