Un éléphant attaque son mahout

Actualités Phuket Thaïlande

Un éléphant attaque son mahout
31 Janvier
14:17 2017

PHUKET : Le comportement agressif d’un éléphant male de 15 ans serait dû à la saison des amours ; il a attaqué son mahout le blessant à la main.

Animaux, Sexe, Violences,

A 10h30 hier, la police de Chalong a été appelée par le propriétaire d’un éléphant du camp de Soi Yodsanae, Moo10, a Chalong, car un de ses éléphants avait commencé à avoir un comportement agressif alors qu’il s’apprêtait à transporter des touristes pour un trek.

La police a conseillé au propriétaire d’appeler le PPLO, dont les officier se sont rendu au camp dans le secteur de Nakkerd Hills.

Les officiels du PPLO ont trouvé à leur arrivée des officiers de police et un mahout, surveillant un éléphant appelé “Grongthong” qui marchait dans la foret.

Les officiers du PPLO ont décidé qu’il valait mieux ‘tranquilliser’ l’éléphant à l’aide d’un sédatif, et ont tiré trois flèches tranquillisantes. Ce n’était pas suffisant, ils en ont tiré deux autres.

Le mahout s’est ensuite approché de Grongthong pour tenter de l’attraper, mais en représailles Grongthong l’a frappé avec sa trompe le blessant à la main.

En Novembre 2014, le chef du PPLO avait envoyé un avertissement aux camps d’éléphant leur demandant d’être très prudent avec les pachydermes lors de la saison de la reproduction, lorsque les males sont en rut et très excités par les hormones femelles, ce qui les rend dangereux et imprévisibles.

Werasit Puthipairoj, chef du PPLO a cette époque, avait lancé cet avertissement après qu’un mahout fut tué au Phuchada Safari Kraal a Nai Harn le 17 Novembre 2014, par Nong Po, un mâle de 23 ans en rut.

Nong Po avait attrape Wittawat Salangan, 22ans, originaire de la province de Surin, avec sa trompe et l’avait fracassé au sol avant de s’agenouillé dessus, l’écrasant ensuite avec sa tête et ses défenses.

Cette mort arrivait quelques jours seulement après un incident similaire a Phang Nga ou un mahout avait été tué et une touriste russe et son bébé de huit mois étaient restés pendant trente minutes interminables assises sur le howdah sur le dos de l’éléphant en furie


Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos