Un camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphant

Actualités Phuket Thaïlande

Un camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphant Un camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphantUn camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphantUn camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphantUn camp de jungle de Phuket blanchi d’accusations de maltraitance sur un bébé éléphant
17 Février
18:26 2020

PHUKET : Le Département de l’Elevage de Phuket (DLD) a annoncé qu’un camp d’éléphants de Rawai avait été blanchi des allégations d’abus sur animaux, tout en donnant au propriétaire du camp 15 jours pour nettoyer l’endroit où est conservé un bébé éléphant de 2 ans.

 



 

L’information a été dévoilée après un signalement effectué par un visiteur, indiquant que le bébé éléphant était maltraité et utilisé comme une attraction touristique.

 

“Le bébé éléphant était gardé dans un abris de fortune en bas d’un chemin poussiéreux, sans eau et sans nourriture. Ses quatre pattes étaient enchainées de manière tellement serrée qu’il ne pouvait pas bouger.

 

“L’éléphant est totalement isolé et seul, il montre des signes de détresse. Pendant la journée, il est mené par ce qui semble être un propriétaire en bas de la route pour vendre des photos avec les touristes qui le nourrissent de bananes. Le propriétaire l’accompagne avec un crochet partout où il va travailler.”

 

En recevant ce signalement, le chef du DLD Manas Thepparuk a demandé à ses officiers d’inspecter le camp Phuchada, situé dans le quartier de Saiyaun à Rawai.

 

“Nous avons vu le bébé éléphant. Elle s’appelle Meena. Elle a 2 ans et 11 mois. Elle est née au camp où vivent toujours ses parents. Elle est légalement déclarée” dit M. Manas.

 

“Meena est en bonne santé, et nous sommes sûrs qu’elle ne souffre d’aucune infection ni de problèmes digestifs, et ses pattes ne sont pas attachées. Elle ne semble pas être maltraitée.

 

“Elle a beaucoup d’eau et de nourriture, mais l’endroit où elle est conservée est sale de déjections d’éléphant et de déchets. J’ai donné 15 jours au propriétaire du camp de tout nettoyer. Je reviendrai pour vérifier” a ajouté M. Manas.

 

M. Manas a aussi confirmé qu’un mahout s’occupait constament de Meena, et qu’il n’y avait aucun autre bébé éléphant dans le camp.

 

M. Manas a indiqué que les conditions constatées durant son inspection ne lui ont donné aucune raison de presser des charges contre le camp ou son propriétaire. “Le bébé éléphant est en bonne santé et heureux” dit il.

 

“Elle ne souffre pas de ses condition de vie. Elle ne travaille pas. Elle ne fait que manger et prendre des photos avec les touristes. Elle reste toujours près du camp” a t il ajouté.

 

M. Manas n’a pas dévoilé le nom du propriétaire du camp  ni du mahout.



Article original : The Phuket News


Photo from - Phuket DLD

Les dernières vidéos