Un auteur de Phuket révèle encore plus d’histoires excitantes sur l’Histoire de l’ile

Actualités Phuket Thaïlande

Un auteur de Phuket révèle encore plus d’histoires excitantes sur l’Histoire de l’ile Un auteur de Phuket révèle encore plus d’histoires excitantes sur l’Histoire de l’ileUn auteur de Phuket révèle encore plus d’histoires excitantes sur l’Histoire de l’ile
08 Novembre
14:25 2016

Le livre en anglais le plus complet paru sur l’histoire de Phuket. 'A History of Phuket and the Surrounding Region', qui détaille le riche et fascinant passé de l’ile, depuis l’époque prémoderne jusqu’au milieu du XXème siècle, est maintenant disponible dans sa seconde édition.

Auteur et résident de Phuket, Colin Mackay a mis à jour son livre avec de nouvelles informations, certaines venant de sources directes et d’autres fournies par des lecteurs de la première édition.

M. Mackay lancera la deuxième édition de son livre lors d’une lecture organisée par la Siam Society – Bibliothèque Royale – de Bangkok le 10 Novembre.

“La première édition avait été très bien accueillie aussi bien localement qu’internationalement et est maintenant disponible dans la plupart des bibliothèques dignes de ce nom à travers le monde” dit M. Mackay.

“Je suis très fier d’avoir sorti de sa boite la longue, riche et peu connue Histoire de Phuket.

“J’ai eu de très bons retours de la première édition et comme je l’espérait, plusieurs lecteurs m’ont contacté pour me donner de nouvelles informations très intéressantes que j’ai ajoutées à cette deuxième édition”

Le nouveau livre de 472-pages, dans sa deuxième édition, contient de nombreuses mises à jour et ajouts de nouvelles sections. M. Mackay a évoqué à ‘The Phuket Newsabout’ différentes nouvelles informations fascinantes qu’il a ajouté à cette nouvelle édition.

“Par exemple, lorsque j’effectuais des recherches sur l’invasion de la Thaïlande par les japonais en 1942, et malgré mes recherches j’étais incapable d’expliquer comment les farangs de Phuket avaient réussi à fuir l’ile.

“Il était très documenté que le commandement militaire alliés de Singapour avait ordonné au major Warren Parsons, le responsable australien de la ‘Tonkah Harbour Mining Company’ de Phuket, la plus grande de l’ile, d’armer, de coordonner et de diriger l’évacuation du personnel alliés de Phuket.

“Nous savons qu’environ 250 farangs et leurs familles se sont rassemblés et armés pour défendre l’aérodrome de Phuket en attendant – comme prévu – que les avions venant de Malaisie les évacuent.

“Mais dans les 48h après l’invasion japonaise de la péninsule, leur aviation avait détruit la plupart des terrains d’aviation britanniques ainsi que leurs avions stationnés dans le nord de la Malaisie, donc les farangs de Phuket ont été averti par radio qu’ils ne seraient pas évacués par les airs et devraient s’enfuir par leurs propres moyens”

C’est là ou des versions différentes se rencontrent. Heureusement un proche du major Parsons, de Melbourne, qui avait lu la première édition du livre, a contacté M. Mackay et lui a envoyé une copie du journal de guerre du major Parsons.

“Les faits de cette fuite des farangs de Phuket depuis l’arrière des lignes japonaises forment une nouvelle histoire fascinante que j’ai ajouté à cette nouvelle édition” dit-il.

M. Mackay a également étoffé la section concernant la guerre des triades chinoises à Phuket, qui se sont combattues sans merci pour la domination de l’économie de l’ile dans les années 1870.

“En écrivant la première édition je ne savais pas qu’un grand massacre s’était produit à Phuket en 1879. Un professeur chinois de Malaisie a lu mon livre et m’a contacté pour me présenter des recherches qu’elle avait réalisé sur cette période.

“A cette époque l’ile était un endroit ou la justice n’existait pas et deux triades chinoises se battaient pour le contrôle de l’ile – les Gee Hin de Kathu et les Kien Teck de Phuket Town.

“Les deux triades disposaient de plus de 1,000 hommes de main qui se battaient pour le contrôle des lucratives mines de Phuket, pour le contrôle des taxes et des fermes d’opium.

“En 1879 les chefs des Kien Teck nt invite les chefs des Gee Hin pour une soi-disant ‘conférence de la paix’, dans une grande maison de bois près du marché de Phuket Town. Après avoir bu quelques verres avec les chefs des Gee Hin, les chefs des Kien Teck se sont discrètement éclipsés et leurs hommes de main ont rapidement bouclé le bâtiment avant d’y mettre le feu et d’y jeter des explosifs.

“Quoiqu’onques s’échappait était tué. Lorsque les combattants des Gee Hin sont arrivés pour secourir leurs frères, de féroces batailles de rues éclatèrent à traves Phuket Town et durèrent toute la nuit” signale M. Mackay.

“Le lendemain matin, des centaines de corps mutilés gisaient dans des marres de sangs à travers les rues. Aujourd’hui, un sanctuaire dédié au 417 combattants Gee Hin tombes cette nuit-là est érigé a Kathu” ajoute-t-il.

Les recherches méticuleuses retranscrites dans un texte très bien rédigé, ce livre mérite sa place sur les étagères des résidents de Phuket pour ses histoires fascinantes cette ile, sur ses multiples facettes, sur son long sanglant et sans pitié passé.

La seconde édition coute 1,000 baths et est disponible dans plusieurs librairies de Phuket, notamment a Seng Ho Books. Vous pouvez aussi visiter le site : historyofphuket.com pour consulter la liste de toutes les librairies le proposant ou pour l’acheter en ligne, il sera alors envoyé par poste à votre adresse. Un ebook, au format epub, est également disponible pour la somme de 700 baths via le site.


Article original : Mark Knowles / The Phuket News

Photo from - Author Colin Mackay.

Les dernières vidéos