Toutes les arrivées depuis la Chine scannées

Actualités Phuket Thaïlande

Toutes les arrivées depuis la Chine scannées
28 Janvier
09:57 2020

PHUKET : Tous les passagers atterrissant à Phuket via un vol direct depuis la Chine sont maintenant scannées avec l’espoir de prévenir la propagation du coronavirus de Wuhan sur l'île, a confirmé la Division de Contrôle de la Santé de l’Aéroport International de Phuket.

 



 

“Tous les passagers sont scannés dès qu’ils débarquent de l’avion” a indiqué un officier de la DIvision de Contrôle de la Santé de l’Aéroport International de Phuket.

 

“Nous contrôlons également les passagers qui rentrent en Chine sur des vols directs. Une section de contrôle dédiée aux scan a été installée à côté de l’Immigration” a t il ajouté.

 

Cette décision intervient après la suspension la semaine dernière par la Chine de tous les vols depuis Wuhan, alors que le virus a déjà fait au moins 80 victimes et que la Commission Nationale Chinoise de la Santé a annoncé hier 2,744 nouveaux cas confirmés à travers le pays, près de 6,000 cas suspectés et plus de 30,000 personnes en observation. 

 

Cependant, les passagers arrivant depuis la Chine via Bangkok ne sont pas contrôlés, a confirmé un officier de la DIvision du Contrôle de la Santé.

 

“S’ils arrivent par Bangkok, ils ont déjà été contrôlés” dit il.

 

Lors d’une conférence de presse nationale organisée hier à l’Aéroport International de Phuket, le responsable Provincial de la Santé de Phuket, Thanit Sermkaew, a expliqué qu’entre le 5 et le 25 Janvier les officiers de la santé présents à l”aéroport avaient contrôlé 4,943 de 33 vols directs depuis la Chine, parmi lesquels 107 pilotes et membres d’équipage.

 

Les officiers de la santé ont identifié 14 personnes suspectées d’avoir été infectées par le virus, dont huit ont déjà quitté l’hôpital, dit le chef Thanit.

 

“Six personnes attendent toujours les résultats des tests sanguins. QUatre sont à l’Hôpital Vachira, un à l’’Hôpital de Patong et un à l’Hôpital de Thalang. Les six sont dans un état stable. Ils peuvent respirer normalement, sans assistance” dit il.

 

“Tous les hôpitaux privés et publiques de Phuket doivent disposer de chambres isolées prêtes à accueillir les personnes infectées, ou suspectées de l’être. Maintenant il y a deux Chambres de Confinement aux Infections par Voies Aériennes (AIIR) à l’Hôpital Vachira, une à l’Hôpital de Thalang et une à celui de Patong.

 

“Le PPHO a dépêché 33 officiers pour réaliser des contrôles à l’aéroport 24h/24. Ils attendent à chaque entrée et sortie de l’aéroport, et toute personne présentant une température supérieure à 38ºC doit subir un examen approfondi et être conduite à l’hôpital” a expliqué M. Thanit.

 

Le PPHO présentera des rapports quotidiens sur la situation “afin d’informer la population sur ce que nous faisons et sur le nombre de personnes soupçonnées de porter l’infection, et afin de renforcer la confiance de la population” a t il ajouté.

 

Lors de la conférence de presse, le gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana a expliqué que les officiels ‘suivaient’ tous les touristes arrivés depuis la Chine pendant tout leur séjour sur l'île.

 

“Les officiers recueillent des renseignements comme le lieu de séjour sur l'île ou la date de départ. Ces informations servent à prévenir la propagation du coronavirus de Wuhan” dit il.

 

“Nous avons également demandé aux hôtels de contacter le PPHO ou l’hôpital public le plus proche si un de leur client avait de la fièvre” a t il rappelé.

 

“Nous avons mis en place toutes les mesures préconisées par l’Organisation Mondiale de la Santé (WHO) afin de protéger la population” a assuré le gouverneur de Phakaphong, qui a également remis 36 thermomètres infrarouges aux officiers du PPHO.

 

Egalement présent à la conférence de presse, l chef adjoint du Département National de Contrôle des Maladies, le Dr Preecha Prempree, a déclaré “Nous avons élevé nos mesures de prévention et de contrôle au Niveau 3” dit le Dr Preecha.

 

“Les officiers se concentreront sur les zones à forte concentration de touristes chinois, et chaque province doit établir un centre de contrôle de la maladie.

 

“Les Départements des Relations Publiques de chaque province sont responsables des informations sur la prévention et la développement de la situation. Les hôpitaux publics doivent disposer de médicaments supplémentaires pour soigner les patients, et un expert doit être présent pour suggérer quelles autres mesures de prévention mettre en place dans les aéroports” a t il ajouté.

 

“Le contrôle et le suivi des passager doit être appliqué sérieusement afin de ne pas inquiéter la population et les touristes” dit le Preecha.



Article original : The Phuket News


Photo from - Phuket Tourism Police

Les dernières vidéos