Tawatchai sera inhumé en attendant les résultats judiciaires de l’autopsie

Actualités Phuket Thaïlande

Tawatchai sera inhumé en attendant les résultats judiciaires de l’autopsie
17 Janvier
13:01 2017

PHUKET : Le département spécial d’Investigation (DSI) a demandé à l’institut central de la police scientifique (CIFS) de remettre le corps de l’ancien responsable du cadastre de Phuket et Phang Nga a sa famille pour qu’elle puisse pratiquer les rites funéraires.

Mort, Crime, Corruption, Terrain, Police, Suicide,

Le chef de la DSI Paisit Wongmuang a indiqué hier avoir donné l’ordre de coopérer avec le CIFS afin que le corps de Tawatchai Anukul soit rendu à sa famille, comme demandé par le frère de Tawatchai, Chainarong Anukul.

Le corps de M. Tawatchai, qui était conservé auprès du département d’enquête scientifique a l’hôpital universitaire de Thammasat a Pathum Thani, sera remis à un temple pour que les rites funéraires puissent être pratiqués.

M. Tawatchai, 66 ans, était mort mystérieusement le 29 Aout dernier pendant sa détention auprès du DSI, laissant de nombreuses spéculations quant à sa mort.

Une enquête avait conclu que M. Tawatchai s’était suicidé en s’étranglant avec ses chaussettes.

M. Chainarong avait indiqué avoir adressé un courrier au secrétaire permanent à la justice Charnchao Chaiyanukij, lui demandant de rendre le corps de M. Tawatchai a sa famille, après que les officiels aient emmené le corps pour une deuxième autopsie. Il précisait qu’il était temps que sa famille s’occupe de ses funérailles.

M. Chainarong a indiqué avoir contacté le ministère de la justice demandant le rapport d’autopsie de M. Tawatchai, sans succès. Un officiel lui avait dit que les résultats ne pouvaient pas être dévoilés car ils pourraient concerner des personnes impliquées dans l’affaire.

La première audition du tribunal après l’autopsie est prévue le 20 Février, nous précise M. Chainarong. Il affirme que la famille acceptera la décision de la justice.

Après la mort de M. Tawatchai, M. Chainarong avait mis en cause les conclusions du DSI indiquant que son frère s’était pendu avec ses chaussettes. M. Chainarong avait demandé que des officiels de l’institut de médicine légale de police soient associés à l’équipe du DSI pour mener une deuxième autopsie.

L’institut avait alors conclu à une mort par hémorragie abdominale et éclatement du foie après avoir été frappé avec un objet contendant, ainsi qu’a une asphyxie due à une pendaison, contrairement aux conclusions du DSI indiquant quel s’était suicidé.


Article original : Bangkok Post

Photo from - Tawatchai Kemgumnerd

Les dernières vidéos