Sur le Pont : La voile, un sport encore ignoré

Actualités Phuket Thaïlande

Sur le Pont : La voile, un sport encore ignoré
20 Octobre
12:10 2016

PHUKET : Bangkok était, au début du mois l’hôte de la conférence ‘Asia’s Sports Industry Awards & Conference’ (SPIA Asia). Une conférence de deux jours proposant des présentations dirigées par les leaders de l‘industrie régionale du sport – IMG, Lagardere, GroupM, Media Pro, Total Sports Asia, TATA Consulting, et beaucoup d’autres – abordant des sujets tels que les meilleures méthodes ou les dernières tendances et développements de ce secteur, suivi par la cérémonie de remise des prix de l’Asian Sports Industry Awards.

Un véritable buffet sportif d’informations et d’opinions et une célébration de l’industrie du sport dans son ensemble. Malheureusement, la voile n’y a pas reçu beaucoup d’attention.


La Thaïlande dispose de quelques des meilleures compétitions amateurs de voile de la région, preuve en est la très grande concentration de marins venant de toute l’Asie et d’ailleurs venant participer à ces compétitions. Phuket King’s Cup Regatta, Top of the Gulf Regatta, Phuket Raceweek, Samui Regatta et la Bay Regatta – sont des noms communs pour beaucoup d’amateurs, et pourtant seulement une régate ‘thaïe’ a réussie à se glisser dans la short List aux SPIA Asia, la Top of the Gulf Regatta, repartie avec une médaille d’argent dans la catégorie ‘ Meilleur Evènement Amateur de l’Année en Thaïlande’.

Le plus inquiétant, malgré cela, c’est le peu de temps qui a été consacré à la voile pendant cette conférence.

Tout y est passé, courses de buffles, marathon, tennis de table, badminton, football et bien d’autres ont eu droit à la tribune. Des marques telles que Liverpool et Chelsea étaient présentes. Mais la voile a été abordée très succinctement. Vous cligniez des yeux et vous la ratiez.

Pour un pays béni de spots de voile de classe mondiale, qui dispose d’une scène amateur ayant une aura internationale, et qui a offert un champion du monde junior a ce sport, pourquoi si peu d’attention, hormis pour les initiés et passionnés, est donnée a la voile?

Tandis que nos voisins organisent des évènements internationaux sur leurs côtes, la Thaïlande semble se contenter de voir les bateaux passer au large.

Singapour a accueilli une manche des Extreme Sailing Series un nombre incalculable de fois, et était également un point de passage de la célèbre Ocean Race. La Chine en a fait de même, et a inscrit une équipe à la Louis Vuitton Cup et, bien sûr, organisé les Jeux Olympiques. Hong Kong, de son coté, sera une étape de la Volvo Ocean Race 2017/18 pour la première fois.

La Thaïlande n’est pas sans disposer d’installations fantastiques. Le savoir-faire est présent dans le pays, et la Thaïlande reçoit déjà quelques évènements internationaux. Le Royaume a accueilli plusieurs manches de championnat du monde de voile au cours des dernières années et le Royal Varuna Yacht Club de Pattaya recevra les Optimist World Championships en Juillet 2017.

Cependant, a un niveau professionnel, la Thaïlande est totalement absente.

Bien sûr, organier de tels évènements n’est pas donné et demande un soutien financier important. Dans la plupart des cas, en Asie, ces évènements disposent de l’appui du gouvernement et de son soutien financier, mais la Thaïlande n’en est pas encore là.

Accueillir une compétition internationale n’est pas juste une façon de promouvoir le pays. Les évènements sportifs sont à mettre dans le même sac que le tourisme et sont une autre manière d’attirer des visiteurs – pensez à la F1 ou à la Coupe de Monde de la FIFA. Mais ils sont aussi bien plus que cela.

Les bénéfices sont inestimables. De tels évènements sont source d’inspiration, d’espoir et d’opportunités.

Recevoir une compétition internationale de voile peut servir de catalyseur pour le développement de cette industrie et pour le développement de l’excellence sportive. Ces évènements sont aussi des tremplins pour les jeunes vers une grande carrière de marin – quelque chose qui malheureusement manque cruellement en Thaïlande (et en Aie), pour la voile.

Thaïlande, il est temps de penser plus grand.


Article original : Duncan Worthington / Phuket Gazette

Photo from - Aitor Alcalde Colomer/Extreme Sailing Series

Les dernières vidéos