Retour en arrière : Histoire du Bouddha d’émeraude

Actualités Phuket Thaïlande

Retour en arrière : Histoire du Bouddha d’émeraude
02 Mars
10:13 2017

PHUKET : Le Bouddha d’émeraude est l’un des artefacts les plus vénérés de Thaïlande. Contrairement à ce que laisse penser son nom, il est sculpté dans le jade. Il représente un bouddha assis en méditation. Une magnifique et ancienne ouvre d’art qui attire des dizaines de millier de visiteurs au Grand Palais et à Wat Phra Kaew chaque année.

Personne ne sait vraiment qui l’a sculpté ni d’où il vient. Certains pensent qu’il a été sculpté dans le nord de la Thaïlande, il y a plus de cinq siècles. D’autres disent que le style le rapproche plus du Sri Lanka.

Une légende nous ramène au début du XVème siècle à Chiang Rai. Lors d’un violent orage, un vieux chedi fut frappe par la foudre et déchiré. Une fois l’orage passé, le moine supérieur du temple se rendit auprès du chedi et y remarqua une vieille statue de Bouddha avec un nez vert émeraude.

Il la prit avec lui commençât à gratter le plâtre qui la recouvrait et découvrit une statue de Bouddha entièrement vert émeraude. 

Quand la nouvelle se répandit, les gens commencèrent à affluer pour la prier. Le roi de Lanna, Sam Fang Kaen, entendit parler de la statue et insistât pour que la statue soit apportée à Chiang Mai, la capitale du royaume. 

Le roi envoyât ses éléphants pour transporter la statue jusqu’à Chiang Mai. Mais ses éléphants se rendirent jusqu’à la ville de Lampang à la place, ce qu’il interprétât comme le signe que les esprits gardiens de la statue voulaient qu’elle reste à Lampang. Il ordonnât la construction d’un temple ou la statue du Bouddha d’émeraude fut installée. 

En 1468, le roi de Lanna, Tiloka, fit ramener la statue à Chiang Mai, ou elle restât près de cent ans jusqu’au milieu du XVIème. Alors, le prince Chetthathirath, héritier du royaume de Lan Xang, (Laos actuel), fut convié à occuper le trône de Chiang Mai.

Après son couronnement, le jeune roi décidât de rentrer à Luang Phrabang en 1552. Il  emportât avec lui le Bouddha d’émeraude. Quelques années plus tard, les birmans attaquèrent Luang Phrabang et forcèrent le roi Chetthathirath à fuir à Vientiane. Il prit le Bouddha d’émeraude avec lui, ou il restât pendant les 200 années suivantes.

En 1779, durant le règne du roi Taksin, une rébellion éclatât dans les territoires du Laos, rébellion que le roi Taksin ordonnât de mater. Lors de la guerre qui suivit Vientiane fut capturée et repassât sous le contrôle du Siam. Pendant son retour vers Thonburi, Chao Phraya Chakri, le leader des forces royales, ramenât le Bouddha d’émeraude avec lui. Le roi Taksin ordonnât que la statue fût placée à Wat Arun. 

Quand le roi Taksin fut renversé en 1784, Chao Phraya Chakri fut couronné Roi Rama Ier. L’une de ces première actions en tant que roi fut de déplacer la capitale de Thon Buri, sur la rive ouest du fleuve Chao Phraya, du côté est. Il fit bâtir une somptueuse capitale, au centre de laquelle était le Grand Palais, et un temple construit pour accueillir le Bouddha d’émeraude. Ce temple devint connu sous le nom de ‘Wat Phra Kaew’, ou le temple du Bouddha d’émeraude.

La statue est un symbole extrêmement vénéré par les thaïs. Au tout début, lorsque Bangkok fut créée, elle était montrée lors de processions dans les rues, afin de chasser les mauvais esprits et de limiter la propagation des maladies.

La tenue du Bouddha d’émeraude, gravée d’or, est change trois fois par ans, au début de l’été, de la saison des pluies et de l’hiver. Ce changement de tenue doit être fait par le roi ou le prince héritier lors d’une cérémonie solennelle.

 

Article original : Anand Singh / Phuket Gazette
Photo from - JPSwimmer

Les dernières vidéos