Relooking de Maya Bay

Actualités Phuket Thaïlande

Relooking de Maya Bay Relooking de Maya BayRelooking de Maya BayRelooking de Maya Bay
20 Mai
20:13 2019

BANGKOK : Le Département des Parcs Nationaux et de la Protection de la Faune et de la Flore (DNP) a pris une décision forte en fermant la célèbre Maya Bay pour permettre à l’écosystème de se régénérer.



Transport, Environnement, Ressources naturelles, Economie, Tourisme,




Maya Bay, une petite crique du Parc National Marin Hat Noppharat Thara-Mu Koh Phi Phi est l’une des attractions touristiques les plus populaires du pays et probablement l’une des plus célèbre du monde.


La fermer signifie d’énormes pertes pour l’économie locale. Selon le Bureau du Parc National, qui dépend du Ministère des Ressources Naturelles et de l’Environnement, le Parc National Marin Hat Noppharat Thara-Mu Koh Phi Phi, dans la province de Krabi, génère plus de revenus que n’importe quel autre parc national du pays.


La Thaïlande compte 154 parcs nationaux qui génèrent B2.3 milliards de revenus. Pendant la saison Octobre 2017 Juin 2018, les revenus engendrés par les visites dans ce parc équivalent à B555 millions, soit environ un quart des revenus de tous les parcs nationaux.


Maya Bay est devenue un aimant à touristes qui attire des visiteurs du monde entier. La crique ne mesure que 250 metres de long et 15 metres de large. La popularité du parc s’est envolée après la sortie du film The Beach, il y a presque 20 ans.


En 2017, près de 5.000 touristes visitaient quotidiennement le site, alors que le département des parcs nationaux estimait que la baie ne pouvait accueillir qu’environ  2,400 touristes par jour. Au total, 1.38 millions de touristes ont visité la baie en 2016, et 1.65 millions en 2017.


Songtham Suksawang, le directeur du DNP a indiqué qu’il avait fallu deux ans de campagnes pour convaincre les locaux et les compagnies touristiques  de coopérer avec le département.


Les preuves de la dégradation environnementale étaient trop évidentes pour les ignorer, dit il. Des déchets recouvraient l'île, les coraux mourraient et les animaux aquatiques disparaissaient.


“Ils [les compagnies touristiques] ont vu que ‘le bateau coulait’, et que tout mourrait si personne ne faisait rien. Ils ont finalement accepté notre plan de fermeture” dit M. Songtham.


La semaine dernière, le département a annoncé que Maya Bay serait fermée pendant encore deux ans , tout en laissant les autres îles du parc ouverte aux visiteurs. La fermeture temporaire a été validé après un essai débuté en Juin 2017.


La fermeture de Maya Bay aurait été impossible sans la coopération des locaux, notamment celle des compagnies touristiques.


Prasert Wongna, le responsable de l’organisation Administrative de Ao Nang, à Krabi, a indiqué que le spetites compagnies seraient les plus durement touchées par cette fermeture.


“Les petites compagnies et les long-tails qui proposent des excursions souffriront le plus de cette fermeture. Il y a entre 500 et 600 bateaux qui emmènent les visiteurs vers la baie. Chacun gagne entre B2,500 et B3,000 par jour, donc imaginez les pertes que cela engendrera pendant deux ans” dit M. Prasert.


Malgré la perte financière, M. Prasert signale que les compagnies touristiques savent que l’écologie de Maya Bay est dégradée et a besoin de temps pour se régénérer.


“Les compagnies touristiques locales ont accepté la fermeture de Maya Bay pour sa régénération. Tout ce dont nous avions besoin, ‘était une décision claire. Si la baie devait fermer, les compagnies touristiques devaient savoir quand et pour combien de temps, et ce qui serait fait pour que la baie retrouve toute sa beauté passée” dit il.


“J’ai accepté le plan de fermeture de la baie. Nous devons en protéger chaque centimètre afin de pouvoir la transmettre aux futures générations.”


M. Prasert a indiqué que les compagnies touristiques voulaient maintenant savoir ce que le département ferait pour aider à la régénération de Maya Bay.


“Le gouvernement ne peut pas juste la fermer et la réouvrir. Les choses doivent changer. Nous espérons que les autorités interdiront aux bateaux de jeter leurs ancres dans la baie.


“Heureusement, le gouvernement va ordonner à tous les bateaux et tous les visiteurs d’accéder à Maya Bay et à l'île via Lo Samah Bay, et de marcher jusqu’à la baie. Si l’on veut sauver le corail de la baie, il faut interdire aux speedboats d’y pénétrer” dit il.


M. Prasert dit que le gouvernement ne devrait pas se concentrer que sur Maya Bay. “L’environnement d’autres îles et plages du parc national est dégradé. Le gouvernement devrait aussi protéger ces autres sites” dit il.


Sirikorn Boonyasiri, la présidente du Groupe des Compagnies Touristiques du Sud de la Thaïlande, qui dépend de l’Association Thaïe des Agents de Voyage (TTAA) a lui déclaré que les compagnies de tourisme seraient en mesure de faire face à la fermeture de Maya Bay.


“Les compagnies touristiques ont souffert pendant les premiers jours de la fermeture, puis elle se sont adaptées en proposant des excursions alternatives” dit elle.


Les compagnies et l’Autorité du Tourisme de Thaïlande ont fait la promotion de destinations alternatives comme Koh Pai, Monkey Bay, et plusieurs sites de plongée.


“Maintenant, les groupes les plus touchés seront les vendeurs et les compagnies qui ne travaillent qu’à Maya Bay. Les guides devront emmener leurs touristes vers d’autres sites. Nous nous attendons à ce que de nouvelles destinations de l’Andaman soient promues pendant ces deux années de fermeture” dit elle.


Poomkitti Raktairngam, le président de l’Association des Compagnies Touristiques de Phuket a salué la décision du gouvernement de fermer la baie pendant deux ans.


“L’industrie touristique a gagné beaucoup d’argent avec Maya Bay, il est temps de laisser la nature se reposer. Nous comprenons la nécessité de cette décision, mais le gouvernement doit aussi assister et aider les compagnies locales” dit il.


Après la fermeture, le département mettra en oeuvre un plan de réhabilitation capital. Pendant ces deux années de fermeture, des projets de construction seront lancés.


Une passerelle sera construite pour permettre aux touristes de marcher depuis Lo Samah Bay jusqu’à Maya Bay, mais aussi des toilettes et des logements pour les officiels seront construits.


Thanya Nethithammakul, le responsable du DNP a déclaré que les speedboats ne seront plus autorisés dans Maya Bay, et amarrer son bateau sur la plage sera aussi interdit.


Les officiels prévoient également de construire un quai flottant à Lo Samah Bay, d'où les touristes pourront rejoindre Maya Bay.


“Après sa réouverture, Maya Beach sera un projet pilote du développement durable des sites maritimes. Toutes les décisions de gestion seront prise pour permettre à système écologique marin de se maintenir. Nous avons également pour objectif de limiter le nombre de touristes à 2,000 par jour” dit M. Thanya.


Pour contrôler ou réduire le nombre de visiteurs, le département devrait augmenter les prix de l’accès au parc ou limiter le nombre de visiteurs, mais aussi limiter le temps passé dans le secteur.


Les bateaux devront installer des traceurs numériques, ou des systèmes de radio  spéciaux pour communiquer avec les autorités.


Le département prévoit aussi d’utiliser un système de billets électroniques pour contrôler le nombre de visiteurs. Le système de e-ticket permettra par ailleurs d’éviter des éventuels problèmes de corruption, dit M. Thanya.


Il ajoute que le département avait formé plus de 12,000 guides sur les méthodes d’information des touristes quant aux activités qui peuvent dégrader l’écosystème.


“Notre nouveau challenge est de faire prendre conscience aux touristes que le parc national n’est pas qu’une destination de voyage, c’est aussi un endroit ou l’on peut apprendre et comprendre la valeur de la nature” dit il.


“Je suis certain que tout sera prêt dans deux ans. Maya Bay est devenu un enjeu international de protection de l’environnement, et de nombreux pays apprennent de nous comment gérer un nombre élevé de touristes dans un environnement fragile” dit il.


Le département avait déjà transmis un questionnaire à 419 visiteurs étrangers, parmi lesquels 406 approuvaient la fermeture de la baie pour sa régénération.


110 déclaraient qu’elle devrait fermée pour toujours, 69 pour une durée de cinq ans, et 63 pour une durée de 10 ans.

Article original ici.



Article original : Bangkok Post / The Phuket News


Photo from - Seksan Rojjanametakun / Bangkok Post

Les dernières vidéos