Prayut appelle à l'aide des pays voisins dans la crise de brume

Actualités Phuket Thaïlande

Prayut appelle à l'aide des pays voisins dans la crise de brume
18 Mars
11:43 2015

Le premier ministre Prayut Chan-o-cha, a commandé aux autorités pour travailler avec les pays voisins afin d'aborder la pollution de brume dans les provinces du nord, provoquées par l'agriculture sur brûlis. 


Le Genéral Prayut a également appelé les autorités à appliquer les lois concernant le brûlage des terres.


La pollution de "Haze" (brume), à la fois en Thaïlande et dans les pays voisins, est élevée sur l'ordre du jour national. Les solutions à court et à long terme sont nécessaires, le Général Prayut a dit.


La détérioration des conditions de brume dans le Nord ont causé que des vols ont été détourné et le nombre de touristes a décliné, entraînant un ralentissement économique, sans parler des problèmes de santé chez les habitants, a t-il dit.


«C'est difficile de convaincre les habitants de ne pas brûler les forêts et les terres. Les autorités doivent appliquer les lois interdisant la pratique," a déclaré le Général Prayut.


La pratique fait partie du patrimoine culturel local, a t il ajouté.


Le premier ministre a dit qu'il avait ordonné au ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles d'aborder avec d'autres ministères, dans la lutte contre le problème de la brume.


Le ministère des Affaires étrangères, recevra un ordre, d'envoyer une lettre aux pays voisins et de demander leur coopération en matière avec le nombre de pollution de brume aux points chauds, a déclaré Wichien Jungrungruang, chef du département de la lutte contre la pollution.


Dans un accord en Novembre de l'année dernière, les sous-région des pays du Mékong, se sont engagés à réduire le nombre de brume aux points chauds, à 75 000 en 2017 et 50 000 en 2020.


En 2011, il y avait plus de 78 000 points chauds.


"Nous devons faire que les pays voisins réalisent l'importance d'éliminer la brume aux points chauds», a t il dit.


Des photos satellite montrent que les pays voisins sont l'hôte de nombreux points chauds.


La santé de la population locale dans les provinces du Nord, était toujours à risque en raison de la brume mardi 17 mars, avec des niveaux de particules nocives dans l'air, dépassant les normes de 120 microgrammes par mètre cube (ug / cum) de sécurité.


En Thaïlande, Chiang Mai avait les plus hauts niveaux avec 299 ug / cum, suivie par Chiang Rai à 279 ug / cum, Mae Hong Son à 273 ug / cum, Phayao à 265 ug / cum, Lamphun à 210 ug / sperme et de Lampang au 202 ug / cum.


Le ministre des ressources naturelles et de l'Environnement Dapong Ratanasuwan, a dit, qu'il avait ordonné une interdiction aux habitants d'entrer dans les réserves forestières dans le Nord dans le but de les empêcher de bruler les terres en préparation de la chasse. "Les habitants ne sont plus autorisés à entrer dans les zones forestières sans autorisation, car nous avons besoin de contenir ce problème", a t-il dit.


Avant de l'ordre, les résidents du Nord avaient la permission d'entrer dans les forêts et fouiller pour les articles qui seraient souvent mangés ou vendus.


article the Phuket News

Photo from - thephuketnews

Les dernières vidéos