Phuket ouvrira un centre d’urgence pour l’enregistrement des travailleurs migrants

Actualités Phuket Thaïlande

Phuket ouvrira un centre d’urgence pour l’enregistrement des travailleurs migrants
12 Juillet
09:54 2017

PHUKET : Le gouverneur de Phuket a appelé les employeurs et les travailleurs migrants a ne pas ceder a la panique alors que le nouveau chef de l’immigration de Phuket a ordonné aux officiels de ne prendre aucune sanction contre ces personnes pendant les six mois du moratoire après la récente répression contre les travailleurs illégaux.


Myanmar, Immigration, Economie, Conduction, Crime, Police,




La nouvelle a ete annoncee lors d’une réunion organisée au Provincial Hall, lorsque le gouverneur Norraphat Plodthong a annoncé qu’un centre d’urgence pour l'enregistrement des travailleurs migrants serait ouvert.


“Un message adressé a tous les travailleurs illégaux et a leurs employeurs : tenez bon” a dit le gouverneur Norraphat.


“Tous les migrants qui sont entrés illégalement dans le pays pour y travailler et tous les migrants entrés légalement mais dont les employeurs ne les ont pas déclaré, s’il vous plaît ne partez pas avant que le bureau de l’emploi ne créé ce centre pour que les employeurs puissent vous enregistrer et ainsi confirmer que vous travaillez légalement” ajoute t il.


Le centre d’urgence pour l’enregistrement des travailleurs migrants sera ouvert au bureau de l’emploi de Phuket du 24 Juillet au 7 Août, précise le gouverneur Norraphat.


Les horaires d’ouverture du centre n’ont pas ete evoquees ni le nombre de migrants pouvant être légalisés.


L’enregistrement des travailleurs migrants demandera que la nationalité soit vérifiée, signale le gouverneur Norraphat.


“Des copies des pieces d’identite des travailleurs seront envoye au centre de contrôle des nationalités a Ranong pour confirmation” explique t il.


Lors de cette réunion, le chef de l’immigration de Phuket le colonel Kathathorn Kumtiang, arrivé sur l'île il y a deux semaines, a dit haut et fort qu’aucun travailleur migrant ni aucun employeur ne seraient arrêtés lors du sursis de six mois accordé la semaine dernière par le premier ministre le général Prayut Chan-o-cha.


“Aucun officier ne devra arrêter ni verbaliser de travailleur migrant ne disposant pas du permis de séjour sur le territoire ou ne disposant pas de permis de travail car pendant ces six mois le gouvernement a fait appliquer la Section 44 (de la Constitution) permettant de ne pas appliquer cette loi pour une durée de six mois” indique le colonel Kathathorn.


“Tout migrant arrêté et inculpé durant cette période ne sera pas poursuivi en justice” ajoute t il.


Article original : Premkamon Ketsara / The Phuket News


Photo from - Premkamon Ketsara

Les dernières vidéos