Phuket évite l’impact économique de Pabuk

Actualités Phuket Thaïlande

Phuket évite l’impact économique de Pabuk Phuket évite l’impact économique de PabukPhuket évite l’impact économique de PabukPhuket évite l’impact économique de PabukPhuket évite l’impact économique de Pabuk
10 Janvier
12:09 2019

PHUKET : Les principales compagnies touristiques de Phuket ont évité l’impact économique majeur qu’aurait pu avoir la tempête tropicale Pabuk sur la région.



Tourisme, Economie, Météo,




28 vols à l’arrivée et au départ de l’Aéroport International de Phuket ont été annulés entre le 3 et le 4 Janvier.


Mais le directeur du Bureau du Tourisme et des Sports de Phuket, Sirawee Waloh, ainsi que le vice président de l’Association des Touristes de Phuket (PTA), Sarayuth Mallam, ont insisté sur le fait que les effets néfastes avaient été négligeables.


Tous les deux ont assuré que les compagnies de tourisme “avaient pris leurs propres arrangements” pour assurer que le “tourisme ne soit pas affecté”.


“Les compagnies de tourisme se sont organisées pour que leurs tours arrivent sur différents vols. Je me suis entretenu avec les compagnies à ce sujet et elles ont pris en compte la situation et se sont arrangées” a indiqué M. Sarayuth.


“Je ne pense qu’il y ait eu d’impact important sur le tourisme à Phuket, à Phang Nga ou à Krabi, y compris à Koh Phi Phi” a poursuivi M. Sarayuth.


“Je pense que la situation a été très bien gérée et que les mesures prises pour prévenir un désastre ont été prises avec confiance par les touristes en voyage à Phuket” a t il ajouté.


Alors que Phuket a évité les conséquences négatives pour le tourisme de la tempête tropicale Pabuk, les mesures de sécurité avec l’interdiction de navigation des vendredi 4 et samedi 5 Janvier ont affecté les flottes de pêche et les compagnies de tourisme maritime.


Le gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana avait d’abord interdit jeudi 3 Janvier la navigation pour les bateaux de moins de 12 metres de long en raison des vents violents et des vagues qui atteignaient les trois mètres de haut, en accord avec les directives du chef du Bureau Maritime de Phuket Wiwat Chitchertwong.


Mais, dès jeudi après midi, le premier ministre Prayut Chan-o-cha ordonnait une interdiction de navigation totale le long des côtes de l'Andaman, pour des raisons de sécurité. L’interdiction n’a pas été levée avant samedi soir minuit.


Arun Iamimsamran, directeur général du Rassada Pier, le principal embarcadère de Phuket à destination des îles voisines, dont Koh Phi Phi, a estimé que cette interdiction avait coûté aux compagnies touristiques locales et aux compagnies de ferries quelques B6 millions.


“Six compagnies proposent des trajets en ferry depuis Phuket vers les îles voisines, à raison de 20 allers-retours par jour. Cinq compagnies de speedboat et trois compagnies de plongée opèrent également depuis le Rassada Pier” a t il signalé.


“Au total, elles ont déclaré avoir perdu environ B3 millions par jour pendant les deux jours de l’interdiction” dit M. Arun.


“Bien sûr cela n’inclut pas les pertes de revenus des comptoirs de vente d’excursions, des petits magasins ou des taxi qui travaille à l’embarcadère, et qui n’ont eu aucun client pendant ces deux jours” poursuit il.


M. Arun a indiqué que les compagnies de tourisme et lui même étaient d’accord que la fermeture de l’embarcadère pendant la tempête était nécessaire pour des raisons de sécurité, mais ont aussi demandé au gouvernement de mieux superviser l’évacuation des touristes depuis les petites îles, et pas uniquement depuis les ‘grandes’ destinations que son Koh Phi Phi et Koh Racha.


"De nombreux touristes sont restés bloqués sur les petites îles proches de Phuket, et pas seulement sur Koh Phi Phi” dit M. Arun.


“Les officiels doivent songer plus sérieusement à cela. Les représentants de deux principales compagnies de transports maritimes ont soulevé ce problème auprès du gouverneur” ajoute t il.


De son côté, le chef du Bureau de la Pêche de Phuket, Paisal Sukhapunnapun, a indiqué que les flottes de pêche commerciale, également bloquées au port pendant le passage de Pabuk, ont perdu près de B1 million par jour pendant les deux jours d’interdiction de navigation.


“Je suis d’accord sur cette interdiction par mesure de sécurité, même si cela à coûté cher. La sécurité doit être la priorité numéro un pour les capitaines et les équipages, et ils ne devait pas partir en mer par de telles conditions” dit il.


“Nos calculs estiment que les flottes de pêche commerciale ont perdu environ B1 million chaque jour, mais cela n’inclut pas les pertes de revenus des ‘petits pêcheurs’ qui fournissent directement les marché de poissons frais” dit M. Paisal.


Mais l’arrêt de la pêche commerciale a eu un effet imprévu, le total des prises déclarées dimanche dernier – après la levée de l’interdiction de navigation – représentait le triple de celui du jeudi, la veille de l’interdiction de navigation.


Jeudi 3 Janvier, le total des prises déclarées par les flottes de pêche atteignait une valeur estimée à B1,194,195, a signalé M. Paisal.


Dimanche 6 Janvier, nous avons enregistré un record de prises d’une valeur estimée à  B3,098,884.


“Avec ces chiffres, les flottes de pêche ont quasiment atteint l’équilibre, malgré l’interdiction” dit M. Paisal.



Article original : Tanyaluk Sakoot / The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos