Philip Morris nie l'évasion fiscale

Actualités Phuket Thaïlande

Philip Morris nie l'évasion fiscale
26 Avril
10:28 2016

BANGKOK: le géant du tabac Philip Morris hier (25 avril) a plaidé non coupable en esquivant plus de B20 milliards de taxes à l'importation, un crime passible d'une amende pouvant aller jusqu'à B80 milliards.


Le Bureau du Procureur général (AOG) a chargé Philip Morris (Thaïlande) Limited (PMTL), l'unité thaïlandaise de la société, d'évasion fiscale par la sous-déclaration de la valeur des cigarettes, qu'il a importé des Philippines entre 2003 et 2006.


La valeur des produits importés et la taxe évitée a été estimé à plus de 20 milliards d'euros.


L'entreprise et sept employés ont nié les accusations et ont plaidé non coupable, selon une déclaration écrite, lue par un juge lors d'une audience préalable au procès devant la Cour pénale hier.


En cas de condamnation, les procureurs ont dit, que la société pourrait être condamné à une amende jusqu'à quatre fois de la somme de l'impôt impayé, tandis que les employés feront face à un maximum de 10 ans de prison.


Quatre cadres étrangers ont également été inculpés, mais ont fui le pays dans l'affaire qui traîne depuis une dizaine d'années.


Le délai de prescription pour les suspects qui ont fui expirera entre Juillet 2018 et Juin 2021.


Troy Modlin, ancien directeur de la succursale de PMTL, a déclaré que les allégations contre la société étaient sans fondement et visent à ruiner sa réputation. Il a insisté sur l'innocence de l'entreprise, en disant qu'il se battra pour cette affaire.

PMTL insiste ses évaluations d'importation ont été respectées dans les accords de l'Organisation mondiale du commerce et ont été éliminés par les agents des douanes locales.


En 2006, le Département des enquêtes spéciales a lancé une enquête lorsque le Département d'accise a déposé une plainte accusant l'entreprise de la sous-déclaration de la valeur des cigarettes Marlboro et L & M importés en Thaïlande, ce qui entraîne d'énormes pertes fiscales.


En 2011, le procureur général à l'époque recommandé contre l'imputation du géant du tabac, mais la poursuite a redémarré deux ans plus tard.


Les procureurs hier ont demandé au tribunal de reporter l'examen des documents et les listes de témoins en raison de la nature complexe de la paperasse. Les huit accusés ont également demandé que l'audition de témoins du demandeur se tiendra en leur absence car ils seraient trop occupés pour comparaître devant la cour.


L'avocat des défendeurs a demandé que l'examen des documents de l'accusation prenne pas plus de trois mois.


Le tribunal a accordé leurs demandes et a prévu la première audience des témoins pour le 10 octobre.


Article bangkokpost.com

Photo from - bangkokpost.com

Les dernières vidéos