Pas de sauveteurs sur les plages de Phuket demain.

Actualités Phuket Thaïlande

Pas de sauveteurs sur les plages de Phuket demain.
27 Mars
00:31 2015

Il n'y aura pas de sauveteurs sur les plages de Phuket à partir de demain, car le contrat annuel du gouvernement arrive à son terme. Aucune partie ne s'est présenté pour enchérir sur la concession de 22 millions de bahts pour signer le nouveau contrat -. Pas même le Phuket Lifeguard Club (PLC), qui ont surveillé les plages depuis des années.


L'organisation administrative provinciale de Phuket (PPAO) a offert une concession pour que les opérateurs privés fournissent des services de maître nageur au cours de l'année à venir à deux reprises -. tel que c'est requis par la loi.


Cependant, personne n'a placé d'offres selon les termes proposés, a confirmé l'officier PPAO en charge du contrat, qui a refusé d'être nommé, plus tôt ce mois-ci.


"Nous avons maintenant remis le dossier au gouverneur NISIT Jansomwong, pour l'examiner et approuver l'embauche de sauveteurs, grâce à un procédé spécial, qui est une pratique courante dans ces circonstances," a dit l'officier.


Toutefois, le gouverneur NISIT, a insisté qu'il n'a pas encore reçu un tel dossier, mais a promis d'offrir son soutien pour garder les nageurs de Phuket en toute sécurité.


"Je n'ai pas vu le dossier qui doit être approuvé. J'ai demandé à mes officiers ce qui se passe et que j'obtienne le fichier personnellement, dès que possible, de sorte que les sauveteurs soient de retour sur les plages, "a déclaré le gouverneur NISIT. «Avoir des sauveteurs sur nos plages est essentiel ».


Le président PLC Prathaiyut Chuayuan, à dit à la Gazette que le PLC n'est pas entré dans l'appel d'offres parce qu'ils ne pouvaient pas engager 2,2 millions de baht, en acompte afin de placer l'offre.


"Nous garderons les plages jusqu'à 18h30 aujourd'hui. Puis nous emballerons tout l'équipement de sauvetage de façon à ce que nous puissions le retourner demain au PPAO ", a-t-il dit.


Les plages de l'île ont fait face à un dilemme similaire l'an dernier. Les plages étaient sans surveillance pendant un mois, suivant le PLC hors marche en raison des problèmes concernant les détails du contrat.


Ils sont finalement retournés aux plages après avoir accepté de signer un contrat de 10 mois


Nararit Touyon, du département du Tourisme du PPAO, a confirmé aujourd'hui qu'il ne pouvait pas aller de l'avant avec le processus de contrat, jusqu'à ce qu'il soit signé par le gouverneur.


"Je peux commencer dès que le dépôt est approuvé," il a dit.  


article Phuket Gazette

Photo from - phuket gazette

Les dernières vidéos