Pad thaï : Le Ministère de la Santé doute des allégations du couple d’australiens

Actualités Phuket Thaïlande

Pad thaï : Le Ministère de la Santé doute des allégations du couple d’australiens Pad thaï : Le Ministère de la Santé doute des allégations du couple d’australiens
12 Juillet
11:52 2019

PHUKET : Thai PBS a rapporté que le Ministère de la Santé Publique a déclaré “Il n’y a qu’un infime chance que quelqu’un contracte un Dientamoeba Fragilis en mangeant un plat de pad thaï, comme le déclarent le couple d’australiens de Perth.”





Stacey Barnes et Ryan Prigg ont visité Phuket en 2017, accompagnés de leurs deux enfants.


Des médecins australiens qui ont diagnostiqué leur maladie ont indiqué la présence de Dientamoeba Fragilis, que le couple déclare avoir ingéré en mangeant un pad thaï dans un ‘food court’ de Kata Beach, à Phuket (sans nommer le food court).


Le Dr. Rungruang Kitphadee, conseiller attaché au Ministère de la Santé Publique, a signalé que des inspecteurs du Département de Contrôle des Maladies avaient envoyés à Phuket et dans les provinces voisines pour enquêter.


Citant les statistiques des trois dernières années, il indique qu’il n’y a eu aucun cas de patient ayant contracté un Dientamoeba Fragilis à Phuket, ajoutant qu’il est quasiment impossible que le parasite puisse provenir d’un plat de pad thaï car les nouilles sont frites.


Le professeur Ong-art Mahitthikorn, spécialiste des parasites à l’Université Mahidol, indique que ce parasite est présent partout dans le monde, y compris en Thaïlande, mais qu’on ne le trouve pas dans la nourriture cuite. Il a également écarté la possibilité que le parasite reste dans un organisme pendant deux ans, signalant qu’il serait évacué de l’organisme d’une personne en bonne santé.


Source : Thai PBS



Article original : The Thaiger & The Nation


Photo from - The Thaiger & The Nation

Les dernières vidéos