Opinion : Passer au travers

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Passer au travers Opinion : Passer au travers
23 Septembre
12:48 2018

PHUKET : Une étude mondiale portant sur les personnes vivant et travaillant dans d’importantes destinations touristiques, ‘Planet Happiness’, pose l’une des plus importantes questions de la décennie.



Tourisme, Economie, Opinion, Patong,




Comme le font remarquer les ‘fondateurs’, avec plus d’1.33 milliards de déplacements hors des frontières en 2017, les destinations mondialement célèbres font face à un dilemme : le tourisme de masse – concept qui résonne tellement bien ici à Phuket que les autorités thaïes en reconnaissent les dangers et ont décidé de fermer Maya Bay un mois supplémentaire.


La grande question à laquelle il faut maintenant répondre, ‘Que fait le tourisme pour les locaux?’


C’est très clair à Phuket, l’important est de servir les touristes, pas les locaux.


Le PEA et le PWA sont l’objet de vives critiques pour les fréquentes coupures d’eau et d’électricité, alors que tous les deux jours ils annoncent de nouvelles interruption d’approvisionnement pour ‘maintenance’ dans les zones résidentielles.


Cela concerne également la circulation à Phuket. Tout ce que nous constatons sont des ‘bidouillages’ et les B39.4 milliards du projet de tram. D’ailleurs, à qui va t il servir? Surement pas les touristes car il ne passera pas à Patong, qui reçoit plus de 60% de tous les visiteurs de l'île.


Mais, les touristes ne vont pas au travail et n’emmènent pas leurs enfants à l’école, les deux principales causes d’embouteillages sur l'île.


Le seul intérêt est de s’assurer que les touristes pourront quitter et se rendre plus facilement à l’aéroport. Point. Considérez simplement l’urgence de terminer les travaux du tunnel de Chalong.


Puis il y a les eaux usées et la pollution et aussi l'état des sauveteurs. Il est évident que  l’attitude adoptée est, ‘tant qu’il n’y a pas trop de touristes affectés, cela n’est pas important.’ Il faut malheureusement que 47 touristes meurent dans un seul accident pour créer l’attention nécessaire à la résolution de ces problèmes.


Enfin il y a aussi la ‘pression financière’. Depuis plus d’une vingtaine d’années Phuket est la province la plus chère du pays, et rien n’indique que cela va changer.


Si les officiels jugent que cet édito est partial et ne montre qu’un seul point de vue sur la situation, alors peut être considèreront ils l’augmentation phénoménale de la consommation de drogue sur l'île, fait officiellement admis par la police elle même.  L’augmentation de la consommation de drogue est un indicateur mondialement reconnu du ‘défaut de bonheur’ des habitants.


Espérons que nos citoyens ‘mécontents’ passent au travers.



Article original : The Phuket News


Photo from - Planet Happiness

Les dernières vidéos