Opinion : Marchander les sauveteurs, c’est jouer avec des vies

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Marchander les sauveteurs, c’est jouer avec des vies Opinion : Marchander les sauveteurs, c’est jouer avec des vies
12 Octobre
02:44 2017

Le président du conseil de l’organisation administrative provinciale de Phuket (PPAO) Teera Jiasakun a montré son total mépris du rôle vital joué par les sauveteurs de Phuket en assurant la sécurité des baigneurs de l'île – et par conséquent celle de millions de touristes qui rendent l'économie de Phuket prospère.



“Le PPAO peut se debrouiller pour trouver des sauveteurs.

Nous n’avons plus besoin de Phuket Lifeguard Service Co Ltd” disait le président du conseil du PPAO Teera Jiasakun lors d’une réunion du conseil de son organisation le 27 Septembre, ajoutant “Nous nous débrouillerons… Nous nous débrouillerons et aurons tout organisé a temps pour le 1er Octobre”


Depuis ces paroles dures prononcées la semaine dernière, M. Teera a disparu de la circulation et abandonné les officiels des OrBorJor et le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong qui doivent ramasser les morceaux laissés derrière les négociations d’un nouveau contrat avec le service des sauveteurs de Phuket (PLS).


Le PLS a refusé de signer le contrat proposé par le PPAO, qui proposait de geler le budget et d'étendre le nombre et les horaires de patrouilles.


A son crédit le gouverneur Norraphat a fait tout ce qu’il a pu pour aider a organiser un ‘semblant’ de patrouilles de sécurité sur les plages les plus populaires de l'île. Mais il apparaît déjà que ces équipes improvisées de personnel de la marine de volontaires de la défense civile et de sauveteurs expérimentés engagés pour ‘boucher les trous’ sont incapables de fournir un niveau de sécurité satisfaisant.


Pour mettre en lumière la pathétique négligence et le manque d’implication dont fait preuve le PPAO, quoi de mieux que l’annonce de l'arrivée d’une équipe de volontaires internationaux a Phuket pour dispenser des formations certifiantes de sauvetage pour les futurs sauveteurs de Phuket.


La générosité de ces volontaires ne serait pas nécessaire si le contrat proposé au PLS avait été en adéquation avec les besoins et les coûts inhérents a l'entraînement et a  pratique du sauvetage en mer.


The Phuket News demande au PPAO de renégocier avec le PLS et de trouver un compromis qui permettrait a des sauveteurs expérimentés et qualifiés de patrouiller sur les plages de Phuket tout en étant correctement rémunérés, entraînés et équipés.


Sans cela, le sang de chaque nageur noyé sur les plages sans surveillance de Phuket salira les mains du PPAO.



Article original ; The Phuket News


Photo from - TPN File

Les dernières vidéos