Opinion : La sécurité routière n’arrive pas par accident

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : La sécurité routière n’arrive pas par accident Opinion : La sécurité routière n’arrive pas par accidentOpinion : La sécurité routière n’arrive pas par accidentOpinion : La sécurité routière n’arrive pas par accidentOpinion : La sécurité routière n’arrive pas par accident
23 Avril
09:19 2018

PHUKET : Nous devons saluer les efforts de la police et des officiels – et des volontaires– qui ont permis de limiter le nombre de morts et de blessés sur les routes pendant la campagne de sécurité routière de Songkran ‘Seven Days of Danger’ – avec seulement un décès pendant les sept jours de campagne.


Tourisme, Accidents, Morts, Transports, Police, Opinion,


PR Dept

Il faut aussi saluer le gouverneur Norraphat Plodthong qui a très rapidement demandé aux officiels de bien s’organiser avant le carnage annuel attendu, menant à l’installation de 50 checkpoints – certains fixes, d’autres mobiles – à travers l'île pendant la campagne.

Ce n’est pas une coïncidence si le nombre de morts et de blessés à Phuket pendant la campagne de sécurité routière est demeuré inférieur à toutes les autres périodes de l’année, surtout dans une destination touristique et une province ou tant de thaïs ne sont pas ‘chez eux’ et leurs familles absentes pour les réprimander.

Phuket s’est fait un nom sur la scène internationale en matière d’accidents de la route mortels, mais cette semaine cette stigmatisation a perdu de sa vigueur – au moins jusqu’à présent.

Le plus triste dans cette histoire est que les efforts faits pour endiguer les flots de sangs qui abreuvent nos rues ne sont pas continus sur l’année. Cette semaine les officiels ont prouvé que cela pouvait être fait. Maintenant la question qui se pose est “Pourquoi ne pas le faire plus souvent?”

Si tous les ‘blablas’ au sujet de la préservation de l’image de Phuket en tant que destination touristique de premier plan ne sont pas des paroles en l’air, alors les autorités peuvent se féliciter d’avoir accidentellement découvert une manière sûre d’améliorer la réputation de l'île.

Les checkpoints sont un bon début. Une autre option efficace serait de sévir contre le nombre impressionnant de personnes verbalisées pour défaut de permis de conduire.

Nous comprenons bien que parmi ces personnes beaucoup sont issues de classes sociales défavorisées et ont besoin de conduire pour travailler. Mais beaucoup ne sont pas dans cette situation. Et tout comme la multitude de feux arrières de scooters qui ne fonctionnent pas, si elles peuvent faire le plein d’essence, elles peuvent passer leur permis.

Peut être que des leçons de conduites pourraient être une partie des sanctions imposées pour défaut de permis de conduire. Ainsi les contrevenants apprendraient le code de la route tout en s'acquittant de leur amende.

Un service communautaire dispensé à tous les checkpoints aiderait lui a soulager la tâche des volontaires qui passent leurs nuits à s’occuper de la sécurité de la population.

Après tout, comment faire confiance à un conducteur sans permis pour maîtriser son véhicule et respecter le code de la route dans la circulation de Phuket?



Article original : The Phuket News


Les dernières vidéos