Opinion : La cruauté n’est que dans le regard de l’observateur

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : La cruauté n’est que dans le regard de l’observateur
24 Juin
17:54 2019

PHUKET : Sans grande surprise les officiels ont blanchi le Zoo de Phuket des accusations de mauvais traitement et de cruauté envers les animaux. Ils l’avaient déjà fait auparavant, et pas uniquement le mois dernier dans le cas de la mort du bébé éléphant de trois ans Jumbo.



Opinion, Tourisme, Animaux, Environnement, Ressources naturelles, Economie, Culture, Chinois, Crime,




Le Zoo de Phuket n’a jamais été poursuivi après la mort de l’orang outang Milo en 2016 – et ce bien que le zoo n’avait aucune autorisation pour sa détention et l’avait abandonné dans la jungle près de la Réserve de Khao Phra Thaew à Thalang avant que les officiels “n’aient la chance” de découvrir qu’elle avait été conservée au zoo.


En fait, le Zoo de Phuket n’a jamais été inquiété pour aucune de ses inconvenances.


Élément important, l’attitude des officiels qui ont inspecté le zoo, qui a été excellemment commentée par Natawon Jumlonggard, le chef du Bureau du Ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement à Phuket (MNRE).


“Par le passé, il y a eu de fréquents rapport de cruauté envers les animaux par des personnes qui ont pris des photos et filmé les animaux, mais selon le point de vue cela peut être ou ne pas être de la cruauté envers les animaux” a t il déclaré.


Comme l’indiquait le responsable du zoo Pichai Sakunsorn, prendre des photos avec les animaux est une des principale sources de revenus du zoo. Si les visiteurs se plaignaient autant, ils ne paieraient pas pour être pris en photo avec les animaux.


Mais de nombreux visiteurs de Phuket ne viennent pas de pays occidentaux.


National Geographic, dans son édition spéciale de Juin, publiait un article intitulé  “Souffrances cachées : La sombre vérité derrière le tourisme des animaux sauvages”, et utilise les réseaux sociaux pour faire savoir si un parc animalier vaut d’être soutenu ou non, et pour adresser un message demandant à ne pas payer pour cela.


En ce qui concerne le Zoo de Phuket, le message a été reçu fort et clair par les anglophones depuis de nombreuses années – le bien être animal passe en premier – mais pour les chinois, les russes, les indiens et les touristes du Moyen Orient, la lutte ne fait que commencer.


Pire, les flots de touristes qui descendent des cars n’ont aucune idée de ce qu’ils vont voir jusqu’à ce qu’ils arrivent et qu’ils le voient. Quand cela arrive, le zoo a déjà encaissé l’argent des billets d’entrée inclus dans l’excursion – tout se passe avant que les touristes n’aperçoivent les murs d’enceinte du Zoo de Zoo.


Il faudrait que les visiteurs sachent où va leur argent avant de réserver une excursion au Zoo de Phuket avec une agence de voyage.



Article original : The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos