Opinion : Deux poids deux mesures dans la lutte contre la corruption

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion : Deux poids deux mesures dans la lutte contre la corruption
19 Septembre
14:38 2016

PHUKET : Il est clair qu’après avoir pris le contrôle du pays le 22 Mai 2014, l’armée a décidé de nettoyer ce que beaucoup voient comme un pays corrompu. Cependant, le principal endroit de corruption semble bien être politique.

Opinion, Police, Corruption, Armée, Politique,

Tanyaluk Sakoot

La corruption de Melle Yingluck est toujours en cours de jugement par le tribunal afin de récupérer les fonds perdus par le gouvernement.

Plus récemment, le gouverneur de Bangkok Sukhumbhand Paribatra a été suspendu de ses fonctions, sans solde, jusqu’à nouvel ordre après qu’il ait été accusé de corruption. Cette décision a été celle du premier ministre le général Prayut Chan-o-cha invoquant le Section 44 de la charte régissant ces problèmes.

Encore plus récemment, dimanche précèdent le 11 Septembre et journée nationale de lutte contre la corruption, le premier ministre Prayut a annoncé que la Thaïlande serait débarrassée de la corruption d’ici une vingtaine d’années.

Nous ne pouvons reprocher au premier ministre Prayut et a son équipé de ne rien faire, au contraire, pour se débarrasser de la corruption dès qu’elle touche la sphère politique, mais il reste un domaine dans lequel la corruption existe et est complétement ignorée.

Il serait du plus grand intérêt pour la population, et pour le gouvernement en place, que la police royale thaïe soit purgée de sa corruption.

Il est avéré que presque tous les habitants de la Thaïlande, connaissent quelqu’un qui a ete amené à payer un officiel pour éviter d’être poursuivit pénalement, que cela concerne la police royale thaïe ou le bureau de l’immigration.

Mais ces départements semblent passer inaperçu depuis que la guerre contre la corruption a été déclarée.

Des exemples avérés de corruption ont ete présentes lors de la cérémonie du dimanche 11, parmi lesquels un cas de fraude à la TVA d’une valeur de 4.3 milliards de baths.

Mais aucun cas de corruption relevant d’affaire criminelle même si beaucoup pense que cela concerne une très grande majorité des cas, comme par exemple dans le cas de l’héritier Red Bull tuant un policier au volant de sa ferrari, cas pour lequel il est certain que la corruption a fonctionné.

Au cours de cette cérémonie, l’organisation anti-corruption de Thaïlande a demandé aux thaïs d’être des citoyens actifs et responsables. S’ils souhaitent que cela arrive, ils devraient expliquer les différents cas dans lesquels la corruption a joué un rôle, et demander aux différents départements concernés d’être eux aussi des citoyens actifs et responsables, en prouvant qu’ils ne sont impliqués dans aucune manouvre de corruption.

 


Article original : The Phuket News

Photo from - The Phuket News

Les dernières vidéos