Opinion: Tout miser sur le tourisme “all inclusive”

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion: Tout miser sur le tourisme “all inclusive”
05 Décembre
03:11 2017

L’arrestation du responsable d’une compagnies chinoise de tourisme “zéro-dollar”, est la dernière intervention en date des autorités thaïes pour lutter contre les compagnies chinoises a petit budget opérant en Thaïlande.


Corruption, Crime, Economie, Opinion, Transports,

Tourisme, Politique, Police,


Les opposants au tourisme ‘zéro dollar’, dont les plaintes ont mené a ces récentes interventions, mettent en avant le fait qu’il n’y a aucun bénéfice pour le secteur du tourisme thaï car les touristes ont déjà payé pour tous les frais et ne dépensent rien en Thaïlande.


Pire encore, certaines de ces compagnies sont accusées de ‘faire gonfler les prix’ dans les magasins de souvenir pour ces touristes, magasins qui sont très souvent la propriété de la compagnie de tourisme elle même ou l’une de ses filiales.


Mais ces tours operators “all inclusive” chinois restent honnêtes vis a vis de leurs client sur les magasins qui seront visités pendant leur itinéraire a Phuket, il n’y a pas de tromperie visant a emmener ces touristes dans des endroits qu’ils ne veulent pas visiter, notamment les magasins de souvenir.


Le problème des ‘prix gonflés’ n’est pas une priorité absolue lorsqu’il s’agit de produit non essentiels comme des souvenirs – et qui d'après la loi de l’offre et de la demande  valent ce que l’acheteur est prêt a payer.


Il est clair que ces touristes “zéro-dollar” dépensent beaucoup d’argent en Thaïlande, mais peut être qu’ils le dépensent au mauvais endroit, et c’est ce qui doit inquiéter les détracteurs.


Quoi qu’il en soit, les interventions ciblant le tourisme “zéro-dollar” semblent mêlées de corruption, de favoritisme etc.


Les derniers rapport du secteur hôtelier montrent une réémergence de l'intérêt des grands groupes internationaux comme Melia ou Hyatt International, dans l’offre “all inclusive”.


Les raisons de cet intérêt sont attribuées au TUI Group, conglomérat international qui a récemment lancé une offre “all inclusive” au Robinson Club Resort de Khao Lak.


Club Med, bastion des “vacances de luxe tout inclus”, avait tee la première franchise a ouvrir un hôtel a Phuket, il y a 30 ans de ca. Pour eux, le “all-inclusive” était acceptable a l'époque et le reste encore aujourd’hui.


Le problème est que les arguments contre le tourisme “zéro-dollar” peuvent facilement être tourné contre ce tourisme all-inclusive haut de gamme.


Mais il semble très peu probable que quelqu’un s’oppose a ce tourisme ‘qualitatif’.


Le temps nous le dira.



Article original : The Phuket News


Photo from - TPN File

Les dernières vidéos