Opinion: Quand les rues sont pavées de ‘ice’

Actualités Phuket Thaïlande

Opinion: Quand les rues sont pavées de ‘ice’
25 Juillet
14:13 2017

PHUKET : La nouvelle de la saisie record de ‘crystal meth’, avec 7.5 kilos de ya ice saisis dans un condo au nord de Phuket Town a été ‘dérangeante’. Est ce a cause du volume saisi, ou parce que  les fournisseurs ont avoué que 54 kilos avaient déjà été livrés a Phuket.


Drogue, Crime, Police,Opinion,



Le commandant de la police provinciale de Phuket le général Teeraphol Thipjaroen avait signalé “Le prix de la ya ice a chuté d’environ 1 million a B140,000 le kilo”


Comme toute commerce, l'amélioration de l’efficacité des techniques de production et le développement de réseaux de distribution permettent de réduire les coûts sur le long terme, et les producteurs peuvent alors se permettre de diminuer leurs prix. Mais pour savoir réellement où nous en sommes arrivés avec la ya ice, faisons les comptes.


A B1 million le kilo, cela fait B1,000 le gramme, ou encore B250 le ‘shoot’ de 250mg. C'était déjà bien moins cher qu’une bouteille de whiskey bas de gamme dans un bar, pour se qui voulaient se risquer a tenter. Si les informations du général Teeraphol sont correctes, le prix a chuté a B140,000 le kilo, soit B140 le gramme. Ca fait B35 le ‘shoot’ de 250mg, le prix d’une bière. De la petite monnaie.


Dans un sens, c’est un peu une bonne nouvelle. Cela signifie que le taux de consommation par habitants de Phuket a atteint un plafond. Quel que soit le nombre de personnes consommant de la ice a Phuket, les fournisseurs ont fait plus que s’adapter a la demande.


La mauvaise nouvelle est que ces fournisseurs vont vouloir s’ouvrir a de nouveaux marchés, de nouvelles cibles, de nouvelles personnes a qui vendre leur drogue. Ainsi une drogue si bon marché incitera de nouvelles personnes a essayer cette drogue si banale et si facile a se procurer a Phuket. Avec un prix en chute libre, l’aspect inquiétant est que l'île est inondée de drogue, et il y a tellement de ice dans les rues que les dealers vont encore casser les prix pour l'ecouler.


Cela signifie par ailleurs que la guerre que mène la Thaïlande contre la drogue depuis déjà plusieurs décennies a lamentablement échoué et qu’il serait peut être temps d’essayer une autre approche. Les récents discours des haut gradés du gouvernement, notamment le ministre de la justice le général Paiboon Khumchaya, ont abordé l'éventualité d’une approche de santé publique quant a la consommation de drogue et le traitement des addictions plutôt que l’emprisonnement. Pourquoi ne pas essayer?



Article original : The Phuket News
Photo from - The Phuket News / file

Les dernières vidéos