Les riverains profiteront financièrement des mesures anti pollution sonore

Actualités Phuket Thaïlande

Les riverains profiteront financièrement des mesures anti pollution sonore
22 Septembre
12:17 2016

PHUKET : Les représentants des 400 familles de Baan Mak Prok se sont rassemblés à la mosquée Nurool Ebadeyah pour rencontrer les responsables de l’aéroport lors d’une réunion au cours de laquelle était discuté la manière dont serait dépensé le budget ‘anti pollution sonore’.

Transport, Terrain, Construction

La semaine dernière, le ministre des transports Arkhom Termpittayyapaisith a annoncé l’approbation d’un budget de 3 milliards de baths prévu pour des mesures anti pollution sonore et en guise de compensation pour les riverains autour de l’aéroport international de Phuket.

Ce budget sera utilisé pour réduire la pollution sonore dans 4 sous districts proches de l’aéroport international de Phuket, Baan Mak Prok, Baan Mai Khao, Baan Laem Sai et Baan Bor Sai.

‘‘Les nuisances sonores crées par l’aéroport affectent notre sante, surtout notre ouïe ; cela fait déjà plusieurs années et nous avons déjà déposé de nombreuses plaintes à ce sujet’’ explique le chef du village, Boonpaisarn Boonsob.

Le directeur de l’aéroport Monrudee Gettuphan et son équipe étaient également présent à cette réunion.

‘‘Tout d’abord, je vous prie de comprendre que les budgets sont uniquement prévus pour ceux qui ont déjà construit leur maison dans ce secteur, et que ces constructions doivent être terminées depuis au plus 2010’’, nous dit Melle Monrudee.

‘‘Il y aura différentes sortes de compensation. Ceux vivant dans des zones a ‘haut risque’, les zones ou le niveau sonore dépasse les 40db, peuvent choisir de vendre leur propriété ou de recevoir des compensations financières pour effectuer des travaux’’.

‘‘Ceux vivant dans les zones répertoriées a 30-40db recevront des compensations financières pour insonoriser leurs maisons. S’ils ont un ‘chanote’ pour le terrain, ils peuvent déposer un recours pour obtenir les fonds immédiatement. Nos équipes viendront inspecter les lieux et traiteront les demandes d’ici Octobre’’ explique Melle Monrudee.

Ceux possédant des titres de propriété, hormis les ‘chanotes’, devront attendre la tenue d’une autre réunion prévue le 3 Octobre.

Après avoir entendu toutes les suggestions, à peu près la moitié des 100 familles de la zone à haut risque de Baan Mak Prok ont décidé de vendre leurs maisons et leurs terrains.

Alors qu’un accord avait été trouvé suite à ces suggestions, certaines familles se sont plaint de la lenteur du procédé, tandis que d’autres crient à l’injuste décision de rendre les ‘chanotes’ prioritaires. Puis d’autres ont suggérés que les autorités devraient aussi acheter les terrains sur lesquels il n’y a pas constructions.

 

Article original:  Chutharat Plerin

Photo from - Kongleaphy Kean

Les dernières vidéos