Les officiels veulent plus de preuves

Actualités Phuket Thaïlande

Les officiels veulent plus de preuves
10 Janvier
14:03 2018

PHUKET : Les officiels du Bureau de Phuket des Compagnies Touristiques et d’Immatriculation des Guides rencontre des difficultés dans l’affaire d’une ‘fausse’ guide supposée, photographié en train de piétiner du corail à Koh Racha Yai, malgré le signalement lundi de cette affaire par Go Eco Phuket qui a également communiqué l’identité supposé de cette personne.


Crime, Immigration, Environnement, Tourisme, Mer,


Phattara Lamontri, du Bureau de Phuket des Compagnies Touristiques et d’Immatriculation des Guides, a indiqué à The Phuket News que la preuve, une unique photo, ne suffit pas à prouver le lien entre les plongeur et la compagnie mentionnée par Go Eco Phuket.


“Nous continuons a rechercher des preuves d’un lien entre la photo qui nous a été fournie et le nom de la compagnie mentionnée par Go Eco Phuket” dit M. Phattara.


“Il n’y a qu’une seule photo et il est très difficile de dire, d’après cette photo, s’il y a un lien avec la compagnie, ou même de prouver que ça s’est produit à Koh Racha, par exemple. Ca pourrait être n’importe ou”


“Ils ont appris le nom de la compagnie grâce au nom du bateau, mais nous n’avons pas de photo ni aucune preuve du nom de ce bateau. Il sera compliqué de poursuivre légalement l’affaire sans autre preuve car si nous allons devant le tribunal, notre dossier va s’effondrer.


“Ca pourrait être différent si nous avions plus de preuves photographiques, le bateau, pris depuis la surface, ou une photo ou l’on peut clairement apercevoir les visages des plongeurs” ajoute t il.


Le secrétaire de Go Eco Phuket, Ittiput Schadt s’est aussi exprimé auprès de The Phuket News “Un de nos amis (de Go Eco Phuket) nous a envoyé cette photo. Elle a été prise le 27 Décembre, mais nous ne voulions pas le signaler avant d’obtenir des informations sur cette ‘fausse’ guide sur la photo, avant de transmettre toute les informations au Département des Ressources Maritimes et Côtières (DMCR) et au Bureau d’Immatriculation des Compagnies Touristiques” dit il.


“Maintenant, nous travaillons à fournir aux officiels les preuves additionnelles qu’ils réclament. Nous demandons l’aide des médias et de toute personne disposant d’informations” poursuit il.


“Nous avons signalé cet incident au Bureau d’Immatriculation des Compagnies Touristiques lundi, en communiquant l’identité supposée de la ‘guide’, que nous pensons être une coréenne qui ne disposerait d’aucune licence touristique et ne serait pas autorisée à accompagner d’autres personnes lors de plongées.


“Nous avons déduit son identité car l’auteur de la photo a relevé le nom du bateau, et grâce à cela et au Bureau d’Immatriculation nous avons découvert que la compagnie n’était pas référencée” dit il.


“Nous avons ensuite obtenu le nom complet de la ‘fausse’ guide, son adresse et l’adresse de son lieu de travail.


“Nous essayons de réunir plus de preuves pour pouvoir l’arrêter pour défaut de permis de travail. Le DMCR a été averti de cette affaire. Attendez encore quelques jours” ajoute t il.


Mais, lorsque The Phuket News a contacté le directeur du DMCR Phuket Watcharin Thintalang, celui ci a indiqué ne pas encore avoir vu la photo, demandant à The Phuket News de lui transmettre.


“Je ne l’ai pas encore vu. Transmettez la moi s’il vous plait” dit il.


“Je regarderai avec les officiels et nous enquêterons”



Article original : Shela Riva / The Phuket News


Photo from - Go Eco Phuket

Les dernières vidéos