Les chauffeurs de taxis et tuk-tuks se rassemblent pour leurs places de parking à Patong

Actualités Phuket Thaïlande

Les chauffeurs de taxis et tuk-tuks se rassemblent pour leurs places de parking à Patong Les chauffeurs de taxis et tuk-tuks se rassemblent pour leurs places de parking à PatongLes chauffeurs de taxis et tuk-tuks se rassemblent pour leurs places de parking à PatongLes chauffeurs de taxis et tuk-tuks se rassemblent pour leurs places de parking à Patong
25 Mai
10:15 2017

PHUKET : Des centaines de chauffeurs de taxis et tuk-tuks se sont rassemblés près du Provincial Hall afin de ‘négocier’ avec les officiels au sujet des places de parking le long du front de mer de Patong et dans les autres centres touristiques de l’ile, après la volonté annoncée de l’armée d’octroyer plus de places de parking public.

Tourisme, Patong, Transport, Armée,


Les chauffeurs, soutenus par les chauffeurs de la flotte de véhicules commerciaux aux plaques vertes et ‘jaune et noires’ – ‘taxis privés’ et vans – ont demandé un partage plus équitable des places de parking à Patong.

Ce rassemblement fait suite à l’inspection, par le major général Pornsak Poonsawat, commandant adjoint de la base de l’armée de la Region de Nakhon Sri Thammarat, responsable du sud de la Thaïlande, de Patong Beach en Février et à sa constatation que les places de parking le long du front de mer avaient été réquisitionnées par les taxis privés, les tuk-tuks ainsi que les voitures et scooter de location.

“Les véhicules de location et les taxis doivent se garer ailleurs. Beaucoup de touristes se rendent à Patong Beach, surtout pendant la saison haute. Nous devons prendre en compte ces besoins” avait dit le général Pornsak.

“Les places de parking sont destinées au public, pas aux entreprises” avait-il ajouté.

Depuis, les officiels ont décompté 84 places occupées par les taxis et tuk-tuks à Patong – et jeudi dernier les officiels ont dévoilé leur projet de diminuer ce nombre à 21.

Forcé de réduire leur présence dans les rues, les chauffeurs mécontents se sont regroupés au Provincial Hall pour faire entendre leur mécontentement lors d’une réunion à laquelle assistaient la vice-gouverneur de Phuket Siwaporn Chuasawad, le chef de la police de Patong el colonel Chaiwat Ui-Kam, la maire adjoint de Patong Weerasak Khaminthong, des officiers du bureau des transports de Phuket – et le colonel Santi Sakuntanark, commandant du 25ème régiment d’infanterie et plus haut gradé stationné à Phuket.

“Nous voulons que le nombre de places qui nous sont allouées reste de 84, si cela n’est pas possible, alors nous souhaitons regrouper les places destinées aux taxis et des places plus grandes” a déclaré Anan Pluemjit, un représentant des chauffeurs.

M. Anan a ajouté que les chauffeurs de taxis et tuk-tuks souhaitent réduire le nombre de véhicules occupants les places de parking en bord de route pour en laisser 50 à 60 pourcents disponibles au public.

Les véhicules utilisant ces places seront en attente à d’autres endroits et seront appelés pour se garer lorsqu’une place se libèrera.

Cependant, après la réunion, un autre représentant des chauffeurs, Aroon Kreuajan, a déclaré que si les officiels décidaient de réduire le nombre de places de Patong à 21 – alors ces places devront se situer à des endroits définis en accord avec les chauffeurs de Patong.

A cela, le colonel Santi a expliqué “beaucoup de touristes ont des difficultés à trouver des places pour se garer à Patong, car il n’y a pas beaucoup de transports publics. Nous voulons trouver une solution favorable à chacun dans le cadre de la loi.

“Les thaïs et les étrangers qui se rendent à Patong Beach trouveront des places pour garer leurs véhicules” a-t-il assuré.

“La demande de plus de 21 places à Patong – ou des places plus grandes – est à mon avis possible, mais cela doit être approuvé par le bureau provincial de Phuket, ajoute le colonel Santi.

La vice-gouverneur Siwaporn a signalé que le problème serait soumis à un autre vice-gouverneur de Phuket qui supervisera un comité d’enquête qui se réunira à une date ultérieure – qui n’est pas encore fixée – pour discuter de ce problème.


Article original : Premkamon Ketsara / The Phuket News

Photo from - Premkamon Ketsara

Les dernières vidéos