Les charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture européenne en Thaïlande

Actualités Phuket Thaïlande

Les charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture europé Les charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture européLes charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture européLes charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture européLes charmes du sud de la Thaïlande : Le boom de Phuket et l’influence de l’architecture europé
09 Juillet
20:36 2018

PHUKET : Si vous pouviez voyager dans le temps, voudriez vous replonger vers l’aube de la culture Peranakan? Un fascinant mariage de communautés Sino-Portugaises, qui à développé au 19ème siècle son identité culturelle propre, et qui continue à vivre de nos jours à travers le sud de la Thaïlande, est responsable de l’architecture la plus remarquable de la région.




Tout à commencé à Phuket. Au milieu du 19ème siècle, alors que l’industrie de l’étain se développe sur l'île, elle devient une importante plateforme du commerce dans l’Andaman. Le minage de l’étain était alors une source importante de revenu pour les riches familles de Phuket. Ces mines ont été développées par les britanniques dans le district de Kathu dès 1830 puis à Thalang vers 1860. Les mines ont particulièrement attiré les travailleurs et les marchands chinois depuis Penang, alors en “Malaya”, la Malaisie Occidentale.


Promenez vous dans Phuket Town et Georgetown, à Penang en Malaisie, et il est clair que ces deux destinations sont architecturalement liées, comme le montrent les rangées de ‘maisons-magasins’ Sino-Portugais et les magnifiques manoirs. Les influences du design Peranakan dans l’architecture Sino-Portugaise se font ressentir dans les couleurs vives des murs et des toits, les colonnes, les façades et le stuc.


Les plus beaux exemples sont alignés le long de Krabi Rd, de Yaowarat Rd ou encore de Dibuk Rd, ou des villas ont été transformées en musées, comme le splendide Musée Thai Hua sur la communauté chinoise ou l’imposant Manoir Chinpracha, toujours propriété de la famille qui l’a fait bâtir. Les autres sont maintenant des restaurants, le plus impressionnant étant l’ancienne Résidence du Gouverneur, superbement restaurée et maintenant devenue le restaurant Blue Elephant.


Le long de Soi Romanee, de Dibuk Rd, de Thalang Rd et de Yaowarat Rd s’élèvent des rangées de ‘maisons-magasins’ magnifiquement restaurées avec leurs colonnes classiques, leurs bas-relief et leurs toitures colorées. Certains sont maintenant des petits boutique hôtels accessible à des prix très raisonnables.


En se rendant vers le nord de Phuket, dans la province de Phang Nga, les visiteurs peuvent découvrir la ville de Takua Pa, autre centre important de l’industrie minière, et regorge elle aussi de somptueuses ‘shophouses’. Takua Pa a trouvé un nouveau souffle à ces bâtiment qui se sont transformés en cafés et en auberges, probablement séduits par le charme de la vieille ville.


Vers le sud, les voyageurs traversent Krabi jusqu’à la province de Trang, dont la capitale régionale est versée dans l’histoire. VIlle de moyenne importance, majoritairement peuplé de thaïs, les chinois y sont arrivés il y a environ 130 ans depuis le sud de la Chine pour y travailler dans les ports et dans les mines.


Tout comme à Phuket ou à Penang, Trang est remplie d’habitations au style Sino-Portugais simplifié, qui s’étendent dans le centre historique de la ville entre la gare, et le marché..


Les maisons les plus ‘historiques’ de Trang se trouvent entre Kantang Rd, Sathanee Rd et Ratchadamnoen Rd. Le style rétro de cette ville moyenne emporte les visiteurs dans  la Thaïlande des années 1970.


A Songkhla, e l’autre côté de la montagne à l’est, la vieille ville de Songkhla Town se situe entre Nakhon Nok Rd, Nakhon Nai Rd et Kao Hong Rd.


La vieille ville de Songkhla Town est l’une des cités à l’architecture Sino-Portugaise les mieux préservée de Thaïlande, et se réjouit de près d’une quarantaines de maisons anciennes décorées de stuc et de colonnes ioniennes ou corinthiennes. Toutes font partie de l’héritage vivant de Songkhla et sont encore la propriétés des mêmes familles depuis plus de 100 ans. D’autres ont été transformées en pâtisseries, en magasins d’artisanat, en cafés ou en restaurants.


Deux constructions sont immanquables à Songkhla. Le Musée National, auparavant résidence privée du vice gouverneur de Songkhla Phraya Sundranuraksa, avec un design inspiré des manoirs chinois avec quelques touches européennes comme son grand escalier et ses galeries sous arches.


Autres immanquable, Hub Ho Hin Rice Mill, une usine construite sur le ‘modèle’ britannique et équipée de moteurs à vapeur importés d’Angleterre. Elle a ensuite été utilisée comme entrepôt de caoutchouc puis maintenant comme embarcadère privée.


– Luc Citrinot


Article original ici.



Article original : The Phuket News


Photo from - Luc Citrinot / TAT

Les dernières vidéos