Le traducteur du terroriste du temple Erawan, recherché pour trafic de drogue, arrêté a Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

Le traducteur du terroriste du temple Erawan, recherché pour trafic de drogue, arrêté a Phuket Le traducteur du terroriste du temple Erawan, recherché pour trafic de drogue, arrêté a Phuket
12 Octobre
17:49 2016

PHUKET : La police de Phuket a arrêté le ressortissant ouzbeque Srojiddin Bakhadirov, ancien traducteur de Adem Karadeg, suspect principal dans l’attentat du temple Erawan en Aout l’an dernier.

Police, Crime, Drogues, Violence, Chinois, Armée,

Bakhadirov, 39 ans, était sous le coup du mandat d’arrêt No 231/2559 issu par la cour criminelle internationale du sud Bangkok le 17 Juin, explique le lieutenant Puttivero.

Le mandat avait été émis après que Bakhadirov avait été remis en liberté sous caution alors qu’il était poursuivi à Bangkok pour possession de marijuana.

Bakhadirov n’a cessé de clamer son innocence, disant que les officiers de police avaient mis la marijuana dans ses poches en guise de représailles pour avoir aidé la communauté ouighour de Thaïlande – ce que la police nie formellement.

“La police touristique de Phuket a arrêté Bakhadirov, 39 ans, sur Yaowarat Road à Phuket Town aux environs de 16h hier” a dit le lieutenant Nuruwat a The Phuket News.

“La police le transférera à Bangkok pour qu’il soit jugé” dit-il.

L’attentat d’Aout 2015 avait fait 20 victimes à l’intersection de Ratchawong dans le centre de Bangkok, dans une attaque sans précèdent.

Les deux suspects accusés d’avoir mené cet attentat à la bombe ont été arrêtés par la police dans les jours qui ont suivi et sont retenus dans une prison militaire. Les deux réfutent les faits qui leurs sont reprochés.

Plus d’une douzaine de touristes chinois faisaient partie des victimes ; les explosifs ayant été laissés dans un sac à dos abandonné dans le très touristique temple indou le 17 Aout l’an dernier.

L’explosion s’était produites plusieurs semaines après que le gouvernement militaire avait décidé de rapatrier 109 ressortissants ouighours vers la Chine, ou les activistes des droits de l’homme clament que la minorité musulmane turcophone subit une sévère répression culturelle et religieuse.


Article original :Yutthawat Lekmak / The Phuket News

Photo from - Phuket Tourist Police

Les dernières vidéos