Le maire de Rawai demande de l’équité pour les sea gypsies arrêtés dans le parc national

Actualités Phuket Thaïlande

Le maire de Rawai demande de l’équité pour les sea gypsies arrêtés dans le parc national Le maire de Rawai demande de l’équité pour les sea gypsies arrêtés dans le parc nationalLe maire de Rawai demande de l’équité pour les sea gypsies arrêtés dans le parc nationalLe maire de Rawai demande de l’équité pour les sea gypsies arrêtés dans le parc national
11 Janvier
19:11 2018

PHUKET : Le maire de Rawai Aroon Solos a demandé de l’équité dans l’affaire des six sea gypsies arrêtés par les officiels du parc national Sirinath , sur la côte ouest de Phuket.


Culture, Ressources naturelles, Environnement, Mer,


Les six sont accusés d’avoir pêché illégalement des poissons dans le parc national.


Le maire Aroon et le représentant des sea gypsies de Rawai Niran Yangpan ont remis un courrier au vice gouverneur de Phuket Snith Sriwihok, aujourd’hui au Provincial Hall.


Etaient également présents les six sea gypsies arrêtés lundi: Panya Kohngam, 46 ans, Pichit Bangjark, 42 ans, Anan Bangjark, 56 ans, Thanongsak Kohngam, 41 ans, Thaweelert Hanthalae, 50 ans et un mineur de 14 ans.


Ce courrier, signé du maire Aroon, indique “Le 8 Janvier de 10h à midi, les officiels du parc national Sirinath ont arrêté six sea gypsies à Nai Thon Beach à Sakoo. Ils ont été accusés d’avoir pêché des poissons dans le parc national Sirinat. Ils avaient été conduits au poste de police de Sakoo. Ils ont été libérés sous caution individuelle de B50,000.


“Ils avaient précisé aux officiels ne pas être en train de pêcher dans le parc. Ils avaient pêché des et capturé animaux marins à Phang Nga. Ils avaient dû s’arrêter à Nai Thon Beach car l’un d’entre eux devait être transporté à l’hôpital de Thalang suite à des problèmes de décompression (DCS). Les officiels du parc national les ont arrêtés sans écouter leurs explications” poursuit le courrier.


Néanmoins, le maire Aroon, dans son courrier, appelle à ce que les sea gypsies soient exemptés des lois interdisant l’accès au parcs nationaux et zones protégées en modifiant la décision du Cabinet du 2 Juin 2010, qui ordonnait au ministère de la culture de mettre en oeuvre une politique autorisant les sea gypsies a vivre de manière traditionnelle.


“Ceci stipule que les sea gypsies peuvent attraper des poisson et chercher des ressources dans les iles. Dans ce cadre, les sea gypsies sont autorisés à pêcher dans les parcs nationaux et dans les zones protégées, en utilisant leur équipement traditionnel, afin de pouvoir subsister” poursuit le courrier.


“Nous demandons également la création d’une zone d’entrée et de sortie ou les bateaux peuvent s'arrêter et être réparés, la plupart des zones de pêche traditionnelle et des zones touristiques se confondant. Des conflits sont déjà apparus à plusieurs reprises. Nous souhaitons aussi que les officiels contrôlent les chaluts et les filets.


“La municipalité de Rawai appelle le gouverneur de Phuket à l’équité et dans le cadre de l’affaire des six sea gypsies car ils sont exemptés (des lois sur les parcs nationaux et zones protégées) par décision du Cabinet” continue le courrier.


Le maire Aroon déclare “Les six sea gypsies arrêtés lundi ont confirmé qu’ils ne péchaient pas dans le parc national comme ils en sont accusés. Ils ont jeté l’ancre pour arrêter le bateau et soigner un des leurs souffrant de problèmes de décompression. Les poissons dans leur bateau avaient été pêchés à Phang Nga.


“Les officiels du parc national ne les ont pas écouté, donc la municipalité de Rawai demande de l’équité dans cette affaire” ajoute le maire Aroon.


“Ces personnes sont poursuivi pour des faits qui affectent leur mode de vie quotidien et la manière dont ils subsistent. Ils ont dû trouver de l’argent pour payer la caution, ce qui rend leur situation encore plus difficile. Nous demandons également une clarification de la résolution du Cabinet de restaurer le mode de vie traditionnel des sea gypsies afin qu’ils sachent quoi faire pour ne pas enfreindre la loi” explique le maire Aroon.


Le vice gouverneur Snith a reçu le courrier en personne.


“Nous le remettrons au gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong. L’équité sera accordée à tous. Au sujet de la clarification de la résolution du Cabinet, nous devrons en discuter avec les officiels concernés. Nous informerons les sea gypsies” dit le vice gouverneur Snith.



Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News


Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos