Le gouvernement donne des parcelles de terre aux paysans sans terre

Actualités Phuket Thaïlande

Le gouvernement donne des parcelles de terre aux paysans sans terre
06 Avril
12:49 2015

Légende de la photo: le Premier ministre Prayut Chan-o-cha et le personnel de sécurité entrent dans district de Mae Rim à Chiang Mai sur un chariot tiré par des bœufs pour présider, Khouang Phrachao Lanna - un projet soutenu par la diseuse de bonne aventure Warin Buawiratlert et destiné à mettre en valeur la vie des personnes dans la vieille Lanna. 


Le gouvernement a commencé à distribuer des terrains saisis à ceux qui se sont pris à empiéter sur les réserves forestières nationales, dans le cadre d'un projet visant à aider les pauvres sans terre.


Après le coup du 22 mai, plus de 50 000 parcelles de terre ont été confisquées, aux envahisseurs du pays sous la loi martiale.


Le gouvernement maintenant, alloue les terrains aux personnes sans terre à l'échelle nationale, l'article 44 de la charte provisoire, étant invoqué pour contourner les procédures légales normales et d'accélérer le projet de répartition des terres.


L'article 44 a été invoqué pour remplacer la loi martiale - qui a été levée le mercredi (1 Avril) - donnant au Conseil national pour le chef de file de la paix et de l'ordre, le premier ministre Prayut Chan-o-cha, un pouvoir illimité pour diriger le pays.


Dans le cadre du projet de l'attribution des terres, les habitants se verront accorder des droits d'utilisation des terres, à la place des droits de propriété foncière pour les empêcher de vendre leurs terres aux grandes entreprises.


Le Gen Prayut a visité Chiang Mai, hier (5 Avril), pour superviser une cérémonie dans laquelle les populations locales ont obtenu le droit de faire usage de terres dans les réserves forestières nationales à Ban Hua Say dans Tambon Mae Tha de Mae district.


Plus de 1 000 résidents étaient venus à l'événement et ont attendu de recevoir la terre.


La sécurité était serrée avec plus de 2.000 policiers, soldats et volontaires de la défense, déployés pour interdire l'école Huay Say, où la cérémonie a eu lieu.


Les résidents de Chiang Mai, sont les premiers à qui on a accordé ces droits dans le cadre du projet.

 On a  remis des documents à un total de 1 235 familles à Ban Mae Thaleur, leur permettant d'utiliser des parcelles de terrain couvrant 7282 rai dans Khun Mae Tha réserve forestière au district de Mae .


Les documents ne sont pas des titres de propriété et ils ne peuvent pas être vendus à d'autres.


Dans la prochaine phase du projet, un total de 1343 familles aura des documents pour utiliser des parcelles de terrain couvrant 7926 rai au Tha Than réserve forestière, dans le district de Chom Thong et à Mae Tan et Mae Yui réserves forestières dans le district de Hot.


D'autres parcelles pour 793 familles, seront accordés des droits d'utilisation des terres couvrant 2308 rai à Fang rivière réserve forestière dans le district de Fang.


Lors de la cérémonie, le général Prayut a dit que le gouvernement a reconnu le sort des pauvres sans terre - un problème qui n'a pas été résolu depuis longtemps.


Il a dit l'invocation de l'article 44 de la Constitution provisoire, vise également à résoudre ce problème rapidement, ajoutant que les organismes d'État travaillent à étudier les zones de terres pour l'allocation aux personnes.


Invoquant l'article 44, permet aux terrains saisis à être distribué directement et immédiatement à la population locale. La distribution des terres n'est pas possible par les voies légales normales comme des cas d'empiètement des terres doivent passer par les procédures judiciaires qui prennent beaucoup de temps.


«C'est un exemple de pouvoirs, en vertu de l'article 44, qui est utilisé pour aider les gens," le Gen Prayut a dit, ajoutant que de donner aux gens les droits fonciers d'utilisation aidera à prévenir une répétition de problèmes passés.


Dans le passé, ceux qui ont reçu les droits de propriété foncière ont eu tendance à vendre leurs terres à d'autres qui ont ouvert la voie à des hommes d'affaires de prendre en charge la propriété foncière, le Gen Prayut a dit.


À la lumière de cela, le gouvernement a décidé de leur donner leurs documents fonciers plutôt que des documents de propriété des terres, a-t-il dit.


Le Premier ministre a mis en garde contre les habitants qui vendent les documents d'utilisation des terres à d'autres.


«Pour utiliser mes pouvoirs entièrement, ceux qui empiètent sur les réserves forestières doivent être expulsés, '' le Gen Prayut a dit.


Dapong Rattanasuwan, des Ressources naturelles et ministre de l'Environnement, a dit que l'affectation des terres a été approuvé par le Comité national de politique foncière.


La première phase du projet d'attribution des terres couvrira un total de 53 697 rai de terre à Chiang Mai, Nakhon Phanom, Mukdahan et Chumphon. La deuxième phase portera sur 51 929 rai à Kanchanaburi, Ratchaburi, Lamphang, Uttaradit, Chiang Rai, Phayao, Yasothon et Ubon Ratchathani.


Le Gen Dapong, a dit que cettte population locale, a qui on a alloué des terres, devra aider le gouvernement à s'en occuper aussi bien que des forêts communautaires à proximité, et aider à protéger les forêts contre les incendies.


Le gouvernement fera une évaluation de suivi sur le projet de distribution des terres, a-t-il ajouté.


Boonsong Phasi, un résident de 64 ans de Mae On district, a dit qu'il était heureux, il a été autorisé à faire usage de la terre.


A partir de maintenant, il a le droit de planter des arbres sans craindre que la terre soit confisquée.

Il a également noté que les populations locales avaient fait usage de ces parcelles de forêt longtemps avant qu'elles soient annoncées comme réserves forestières.


Anant Duankaewruen, un résident de Mae On, a déclaré que les habitants étaient ravis après 22 ans de lutte pour les droits fonciers.


Il dit que le gouvernement a pris une décision audacieuse de laisser les habitants de gérer leurs terres par eux-mêmes.


Même si les habitants n'ont pas la propriété de la terre, ils peuvent être sûrs de faire une vie légalement, sans qu'il soit saisi par l'état.


"A partir de maintenant, c'est à la population locale de prouver qu'ils peuvent suivre les règles et co-exister avec les forêts", a déclaré M. Anant.


article the Phuket News

Photo from - the phuket news

Les dernières vidéos