Le français Mario a décidé d'ouvrir son commerce à Phuket cet été

Actualités Phuket Thaïlande

Le français Mario a décidé d'ouvrir son commerce à Phuket cet été Le français Mario a décidé d'ouvrir son commerce à Phuket cet été
03 Février
11:56 2016

Les travaux du terminal de cuisson de Mario Minotta (3e en partant de gauche) seront finis en juillet. Il conserve le Nota Bene et son responsable actuel passera directeur.

Mario a décidé d'ouvrir son commerce en Thailande cet été 


Un reportage paru dans le "Journal de Saone et Loire",  sur un nouveau arrivant Français... Une boulangerie sur Phuket

Le patron du Nota bene et du magasin de vêtements Izak à Montceau, quitte la France pour vendre pain et viennoiseries en Thaïlande.


J’ai mis plus d’1 h 30 pour trouver une boulangerie en Thaïlande. Je me suis dit : là, il y a un marché ! » Mario Ninotta, lors d’un voyage en amoureux à Rawai sur l’île de Phuket cet été, flaire la bonne affaire. « J’avais envie d’entreprendre quelque chose ailleurs. La Thaïlande, j’y pense depuis l’an 2000 environ. Dans la ville de Rawai, il y a 3 500 expatriés français, c’est un gros potentiel », confie le patron montcellien de 42 ans. Son futur créneau : offrir aux touristes et aux français sur place des viennoiseries bien de chez nous. « L’île de Phuket, c’est 19 millions de touristes par an, c’est énorme », glisse-t-il.


200 000 € d’investissements personnels


Et le hasard fait bien les choses. Mario a un ami en Thaïlande dans une agence immobilière. « J’ai visité très vite des locaux commerciaux. J’ai déjà mon bail sur neuf ans », sourit ce père divorcé de deux enfants. Coût de l’opération : 200 000 € investis sur ses deniers personnels.

De retour de vacances en août, le patron du Nota bene a pris contact avec le fournisseur de viennoiseries de son restaurant montcellien. « Il commence justement à fournir le marché asiatique via Singapour depuis le 1er septembre. Je vais continuer à travailler avec lui depuis la Thaïlande, avec un terminal de cuisson comme Brioche dorée ou la Mie câline en France », poursuit Mario. Le nom de son futur commerce indépendant : Little Paris. Une recette qui marche puisque la maison Paul a aussi ouvert à Bangkok en mai 2015 avec un large succès.


Ouverture en octobre

Mario veut aller vite. « Les travaux seront finis en juillet. J’aurai mon permis de travail en septembre et j’aimerais débuter en octobre. J’ai prévu d’embaucher huit Thaïlandais, ainsi qu’un cuisinier français pour des plats élaborés. Je compléterai le casting ! », détaille Mario, qui partira avec le fils de sa nouvelle compagne. Un redémarrage total qu’il appréhende un peu. « Je n’y vais pas pour me dorer la pilule. Je me fais du souci et je dors très peu en ce moment. Il faut que ça marche. Mais les gens sont si souriants et accueillants là-bas que j’ai vraiment hâte d’y être », conclut-il.



article jsl

Photo from - lejsl.com

Les dernières vidéos