Le chef de la santé de Phuket donne de vagues explications sur le virus

Actualités Phuket Thaïlande

Le chef de la santé de Phuket donne de vagues explications sur le virus
18 Février
11:03 2020

PHUKET : Le chef du Bureau provincial de la Santé Publique de Phuket (PPHO) a défendu le manque d’informations rendues disponibles lors du dernier point presse ‘obligatoire’ sur la situation du coronavirus, déclarant que les officiels de Phuket avaient reçu l’ordre depuis Bangkok de limiter les informations communiquées au public.

 



 

Les explications du chef du PPHO Thanit Sermkaew arrivent après des semaines de silence sur le nombre de personne placée en observation à Phuket sur des soupçons d’infection – ou sur ce qu’il est advenu des 10 personnes qui étaient encore en observation dans les hôpitaux de l'île le 31 Janvier.

 

Le chef Thani n’a pas confirmé quels passagers étaient scannés à l’Aéroport International de Phuket.

 

“Je ne suis pas autorisé à communiquer à la presse la moindre information au sujet du coronavirus. Seules sont disponibles les informations du Département des Relations Publiques de Phuket (PR Phuket), qui reçoit ses ordres uniquement du gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana” dit le chef Thanit.

 

“C’est un ordre du Ministère de la Santé Publique à Bangkok de ne communiquer aucune information” a t il ajouté.

 

Au cours des trois dernières semaines, les points presse quotidiens sur la situation du virus ont dégénéré pour ne devenir rien d’autre que des annonces officielles expliquant les mesures de base prises en terme de campagne de sensibilisation de la population.

 

Le rapport du vendredi 14 Février sur les passagers du paquebot Seabourne Ovation était le premier depuis le 31 Janvier qui expliquait exactement qui avait été scanné par qui.

 

Lors de ce point presse, le gouverneur de Phuket Phakaphong Tavipatana confirmait qu’il n’y avait toujours aucun cas d’infection au coronavirus à Phuket. 

 

Le dernier rapport officiel indiquant les personnes placées en observation date du 31 Janvier, quand le directeur de l’Hôpital Vachira le Dr Chalermpong annonçait que six touristes Phuket avaient été placés en observation.

 

Cependant, le Dr Chalermpong insistait “Il ne sont que soupçonnés d’être infectés, et ne sont qu’en observation.”

 

Ces six nouveaux cas portaient à 29 le nombre total de personnes placées en observation à Phuket depuis le début de la campagne de contrôle le 5 Janvier.

 

Parmi eux, 19 avaient déjà quitté les hôpitaux, signalait le Dr Chalermpong le 31 Janvier, précisant que les 10 restant étaient toujours en observation : huit à l’Hôpital Vachira, un à l’Hôpital de Patong et un à l’Hôpital de Thalang. 

 

Depuis, et bien que les points presse soient organisés tous les jours de 9h à 11h, les rapports ne sont pas disponibles sur la page Facebook de PR Phuket avant la fin d’après midi. 

 

Aéroport

 

La Division de Contrôle des Maladies de l’aéroport de Phuket n’a pas non plus précisé quels passagers étaient scannés, que ce soit à l’arrivée ou au départ de Phuket.

 

Les rapports de PR Phuket rappellent constamment que tous les passagers sont scannés, et que les passagers en provenance directe de Chine continentale, de Hong Kong et de Macao n’étaient pas autorisés à entrer dans le terminal avant d’avoir été scannés. 

 

Cependant de nombreux passagers arrivant de plusieurs pays ont indiqué ne pas avoir été scannés à leur arrivée à l’aéroport de Phuket.

 

Silence

 

Le Dr Sirilak Thaichareon, directeur du Bureau Régional de Prévention et de Contrôle des Maladies n’a toujours pas clarifié la situation actuelle du virus à Phuket.

 

De vagues mises à jour nationale sont fournies pas les officiels de Bangkok, et le Ministère du Tourisme et des Sports partage les informations du Département de Contrôle des Maladies du Ministère de la Santé Publique (DDC).

 

Dimanche, le DDC indiquait que la Thaïlande avait identifié 35 cas confirmés d’infections au coronavirus. Parmi eux, 15 ont été soignés et ont quitté les hôpitaux, tandis que 20 sont encore hospitalisés

 

Le DDC indiquait également que la Thaïlande avait identifié 837 cas suspects, dont 55 ont été détectés lors de contrôles dans les aéroports – sans préciser dans quels aéroports.

 

Les 782 autres cas sont des personnes qui se sont présentées spontanément dans les hôpitaux, signale le DDC.

 

Sur ces 837 infections soupçonnées, 703 consistaient en de ‘fausses alertes’ et sont les patients sont rentrés chez eux, que ce soit en Thaïlande ou à l’étranger, et 134 sont toujours en observation, indique le DDC.

 

Le Ministère du Tourisme et des Sports invite cependant la population à consulter les dernier rapport du DDC sur la “pneumonie virale”. (ici)



Article original : The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos