Le chef de la police de Phuket dement l’explosion a la marina et met en cause un extincteur

Actualités Phuket Thaïlande

Le chef de la police de Phuket dement l’explosion a la marina et met en cause un extincteur Le chef de la police de Phuket dement l’explosion a la marina et met en cause un extincteur
24 Janvier
14:29 2017

PHUKET : La police pense que l’incident de vendredi dernier à la marina qui a fait deux blessés dont un grave a été provoqué par un extincteur qui s’est accidentellement vidé dans la salle des machines et a pris de court les deux ouvriers.

Tourisme, Mer, Accidents, Police,

Le commandant de la police provinciale de Phuket le major général Teeraphol Thipjaroen a contacté la presse vendredi soir pour expliquer qu’il “n’y avait pas eu de ระเบิด” (en thaï, ระเบิด signifie explosion ou bombe) impliquée dans cet incident, malgré les conclusions initiales rapportées sur place.

Lors de l’incident de vendredi, Chakkri Sawekwang, 31 ans, originaire de Nakhon Sri Thammarat, était resté inconscient. Les secouristes avaient appliqué les premiers soins sur M. Chakkri alors qu’il était toujours sur le bateau avant de le transporter en urgence a l’hôpital Vachira.

Les premiers sur place étaient parvenu à réanimer l’autre ouvrier, qui avait indiqué s’appeler “Got”. M. Got avait raconté qu’une explosion avait détonnée sous le pont principal ou les deux ouvriers avaient été retrouvés.

Cependant, les secouristes n’avaient pas signalé de brulures ou d’os brisés sur aucun des deux hommes.

“Il n’y a pas eu d’explosion dans la salle des machines. La cause des blessures était due à un manque d’oxygène” a annoncé le général Teeraphol.

“les ouvriers ont pris un extincteur qui contenait du nitrogène alors qu’ils travaillaient dans salle des machines” dit-il.

Après avoir fini leur travail, ils ont remis l’extincteur a sa place. La goupille s’est délogée ce qui a relâché le nitrogène. Le nitrogène a remplacé lentement l’oxygène dans l’air, la salle des machines étant petite, le gaz a rempli la pièce” ajoute-t-il.

“Les deux ouvriers ont été privés d’oxygène et sont tombés inconscients” indique le général Theerapol.

Le général Teeraphol n’a pas livré plus d’explication quant à l’explosion signalée par M. Got, l’un des ouvriers blessés.

Le général Teeraphol n’a pas non plus fait mention de l’état de M. Chakkri, qui aux dernières nouvelles restait en vie grâce à l’assistance respiratoire et aux premiers secours.

Le personnel de l’hôpital Vachira a confirmé hier à The Phuket News que M. Chakkri était en vie et toujours en convalescence dans l’unité de soins intensifs (ICU). Ils ont toutefois refusé de donner plus de détails sur son état.

Le major Somchai Noobun de la police provinciale de Phuket, qui est en charge de l’enquête, a indiqué à The Phuket News hier que “la police scientifique de Phuket enquête sur l’affaire, nous attendons également de pouvoir interroger M. Got.

“Pour le moment nous pensons que la cause de l’incident est un manque d’oxygène après le dégoupillèrent de l’extincteur” ajoute-t-il.

“Il n’y a pas eu d’explosion” dit-il.

Cependant, le major Somchai a indiqué ne pas pouvoir personnellement confirmer quoi que ce soit concernant l’extincteur retrouvé sur place.

“Nous devons attendre les conclusions de l’équipe scientifique” termine t il


Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News

Photo from - Eakkapop Thongtub

Les dernières vidéos