La victime démembrée du gang de Bangkok serait un européen

Actualités Phuket Thaïlande

La victime démembrée du gang de Bangkok serait un européen La victime démembrée du gang de Bangkok serait un européen
27 Septembre
14:22 2016

PHUKET : Un scanner effectué sur les morceaux de corps retrouvés la semaine dernière dans un réfrigérateur lors d’un raid de la police dans un immeuble de Sukhumvit Soi 56 à Bangkok suggère que la victime retrouvée démembrée a la scie électrique serait un européen, a annoncé hier le Dr Udomsak Hoonwichit, de la faculté de médecine de l’université de Chulalongkorn.

Crime, Gang, Police, Bangkok,

L’ADN de la victime a été extrait et sera transmis au FBI pour permettre l’identification de la victime nous dit-il.


Le Dr Udomsak et le directeur de l’institut central de police scientifique Suphot Nakngernthong ont pratiqué une autopsie virtuelle sur le corps démembré pour tenter de déterminer l’heure et les causes de la mort, ainsi que d’autres indices pouvant les conduire aux assassins.

Cette opération a été menée alors que d’autres méthodes d’identifications ont été employées, se basant sur les vêtements, le dossier dentaire, ou encore des échantillons ADN, la recherche toxicologique… nous confie le Dr Udomsak. Les résultats seront transmis au FBI pour une contre-expertise.

“Le fait que les parties du corps étaient congelées peut avoir une incidence sur la probité des résultats obtenus, notamment en ce qui concerne l’heure de la mort” dit-il. “Nous pensons que le corps a été démembré à l’aide d’une scie électrique et nous pensons qu’il s’agit d’un homme européen d’un certain âge”

Le chef de la police nationale le général de police Chakthip Chaijinda explique que les interrogatoires menés auprès de trois suspects occidentaux arrêtés dans ce même immeuble pour contrefaçon de passeports et d’autres charges ont permis à la police de déterminer un mobile probable pour ce meurtre. Il n’a toutefois pas souhaité révéler ce motif, attendant les suites de l’enquête et l’identification de la victime, ainsi que de savoir si elle pouvait faire partie du gang..

Il a également annoncé que la police avait contacté une ambassade, sans préciser laquelle, afin de savoir si la victime était un citoyen de ce pays, se basant sur un passeport trouvé sur place.

Le général Chakthip acquiesce que la personne qui a fait ça est extrêmement cruelle d’avoir tué et découpé quelqu’un pour dissimuler son crime.

Il a confirmé que ce groupe était impliqué dans la fabrication de faux passeports. Le soupçonné chef du gang serait un homme d’une cinquantaine d’années, identifié soit comme Peter William Johnson, citoyen américain, soit comme Andrew Colter, d’Irlande du Nord.

Les deux autres suspects – Gabel Aaron Thomas, 33 ans, et James Douglas Eger, 66 ans, sont eux américains.

Le général Chakthip dit que la police a trouvé lors du raid 10 passeports, britanniques, français et américains. Ils ont enquêté pour déterminer si d’autres personnes font partie du gang, et ont interrogé une thaïe, mariée à Colter.

Le général Chakthip s’est exprimé lors de sa visite au chevet du sergent major Kanchanapong Chedech a l’hôpital général de la police, ou il est soigné pour la blessure par balle qu’il a subi lors de l’assaut.


Article original :The Nation

Photo from - The Nation

Les dernières vidéos