La traque aux instructeurs de plongée pourrait avoir un effet désastreux sur le secteur d’activité

Actualités Phuket Thaïlande

La traque aux instructeurs de plongée pourrait avoir un effet désastreux sur le secteur d’activi
30 Janvier
10:15 2017

PHUKET : L’association des sports sous-marins de Thaïlande (ATUS) a prévenu que d’autres arrestations d’instructeurs de plongée de Phuket pour enseigner sans permis de travail pourrait sonner la fin de beaucoup d’entreprises de l’ile faisant partie de ce secteur florissant.

Tourisme,

“J’ai reçu des plaintes de beaucoup d’instructeurs indiquant qu’ils recevaient de grosses amendes car ils enfreignaient cette règle, bien qu’ils aient une licence d’instructeur en bonne et due forme. Certains abandonnent et et ferment leurs boutiques” admet Ratanapon Promchu, responsable du bureau de l’ATUS a Phuket, a The Phuket News.

“Si cela continue et que la loi est strictement appliquée, cela pourrait avoir un effet désastreux sur le secteur de la plongée à Phuket et affecter plus généralement la réputation touristique de Phuket” ajoute-t-elle.

L’avertissement fait suite à une série d’arrestations d’instructeurs de plongée qui donnaient des leçons dans des piscines d’autres compagnies de plongée, ou pour enseigner en mer puisque leur compagnie ne disposait pas de piscine.

Parmi les plaintes reçues par The Phuket News au sujet de ces arrestations, des signalements récurrents de passeports et de permis de travail confisqués, même après que la justice ait levé la sanction ou que l’amende ait été payée.

Des allégations accusent les officiels de chercher des ‘contributions financières en liquide’ de l’ordre de 35,000 baths avant de rendre passeports et permis de travail.

Ces allégations n’ont pas encore été commentées par les officiels.

“Je voudrais que les officiels considèrent le cas des instructeurs de plongée avec un permis de travail qui leur permet de donner leurs leçons ailleurs qu’à l’adresse indiquée sur leur permis” demande Melle Ratanapon.

“Ce problème doit être clarifié. Nous allons déposer une requête auprès du bureau de l’emploi de Phuket en Février” dit-elle.

Après avoir appris pour ces arrestations, je voulais m’entretenir avec le bureau de l’emploi de Phuket mais ils ont refusé” explique-t-elle.

“La raison qu’ils ont évoqué est que mes réclamations n’étaient pas assez précises. Je devais fournir plus de précisions quant à pourquoi les instructeurs se plaignent et demandent à donner des leçons en dehors de l’adresse de leur entreprise.

“Maintenant nous demandons à ces boutiques de plongée et aux instructeurs qui souhaitent s’impliquer dans cette plainte de nous contacter. Nous voulons récolter toutes les plaintes individuelles et les soumettre toutes au nom de l’ATUS, au bureau de l’emploi de Phuket.

“J’espère que le bureau de l’emploi considèrera sérieusement notre demande” ajoute Melle Ratanapon.

The Phuket News a contacté le bureau de l’emploi qui a répondu que, “Le responsable du bureau de l’emploie Phuket est dans une autre province dans le cadre de ses fonctions. Elle n’est pas disponible pour répondre. Merci de la contacter la semaine prochaine”  


Article original : The Phuket News

Photo from - Tanyaluk Sakoot

Les dernières vidéos