La sœur de ‘Ying Kai’ arrêtée

Actualités Phuket Thaïlande

La sœur de ‘Ying Kai’ arrêtée
28 Août
13:30 2016

NAKHON SAWAN : La grande sœur de l’escroc Monta “Ying Kai” Yokrattanakan a été arrêtée a Nakhon Sawan. Les charges retenues sont la fraude, la falsification de documents et crimes de lèse-majesté.

Crime, Police

La police a emmené Kamonthat Thanathornkhositjira, 62 ans, dans un condominium de Lat Phrao Soi 60 à Bangkok ou ils ont perquisitionné trois luxueux appartements dans le but de trouver des preuves de crime de lèse-majesté. Les officiers de la section criminelle et de la police scientifique faisaient partie de l’équipe qui a mené la perquisition.

Mme Kamonthat, alias Kim-eng Sae Tia ou Tum, est accusée d’utiliser le nom d’institutions royales lors d’une levée de fonds frauduleuse qui a récolté plus de 3 millions de baths de ses victimes.

La cour criminelle, en date du 11 Aout, a lancé un mandat d’arrêt pour association de malfaiteur, fraude et falsification de documents. Elle a été interpellée a Nakhon Sawan le 26 Aout, rapportent les médias thaïs.

La perquisition de son appartement de Lat Phrao a permis de trouver de nombreux objets parmi lesquels des porcelaines antiques, des défenses d’ivoire, des épées, des statues et des amulettes. Des documents et d’autres objets de valeur portant les emblèmes de la royauté furent également retrouves.

L’équipe de recherche examine maintenant les emblèmes royaux pour déterminer s’ils sont faux. Si des preuves qu’elle a prétexté faire partie d’institutions royales sont établies, la police ajoutera aux charges retenues l’infraction à l’article 112 du Code Criminel de Thaïlande, connu comme la loi de lèse-majesté.

Mme Kamonthat, habitante de Samut Prakan, se présente à l’occasion comme Duangruethai Thanathornkhositjira et il s’avère qu’elle a auparavant déjà change d’identité de nombreuses fois. Elle est la plus âgée des tristement célèbres “Ying Kai”, qui purge en ce moment une peine de prison pour déclarations frauduleuses, trafic d’êtres humains, diffamation et lèse-majesté. 

Mme Monta, 56 ans, a attiré l’attention des médias plus tôt cette année après que ses anciennes femmes de ménage l’aient accusé de déclarations de vol fraudeuses à leur encontre. Les accusations font suite au refus de ces employées après que Mme Monta ait formule une proposition de job extrêmement bien rémunère, supposes être de la prostitution.

La police a levé les charges retenues contre d’une étudiante de 19 ans et de sa mère. D’autres affaires, dont l’une a mené à l’incarcération d’une personne, sont toujours en cours d’investigation.

De nombreux officiers de police font également l’objet d’une enquête pour avoir manqué à leur devoir (faire ressortir la vérité) après les plaintes déposées par Ying Kai.

Le crime de lèse-majesté a été ajoute aux charges retenues contre elle après que ses anciennes employées aient dénoncé à la police que la suspecte avait déclaré être une ‘khunying’, un titre conféré par SM le Roi, titre qu’elle utilisait pour obtenir faveur et bénéfices en tout genre.

 

Article original: Bangkok Post

Photo from - Apichit Jinakul

Les dernières vidéos