La répression contre les travailleurs migrants touche durement les entreprises du batiment

Actualités Phuket Thaïlande

La répression contre les travailleurs migrants touche durement les entreprises du batiment
12 Juillet
09:46 2017

PHUKET : Les entreprises du bâtiment et de travaux publics sont très touchées par le récent 'Décret d'Urgence' sur la “Gestion du Travail des Étrangers” et cherchent l'aide du gouvernement.


Construction, Politique, Immigration,



Entre temps, le gouverneur de Phuket a spécifiquement ordonné qu'aucun officiel n'extorque des fonds a des travailleurs migrants après la récente répression menée contre le travail illégal des étrangers.

Au Provincial Hall, M. Prasart Boontantraphiwat, un représentant des entreprises du bâtiment de Phuket, M. Wirachai Sedsom le président de l'association des entrepreneurs de construction de Phuket ainsi que d'autres ont rencontré le gouverneur Norraphat Plodthong pour lui demander son aide, indiquant qu'ils ont été très durement affectés par la récente répression menée contre le travail illégal des étrangers.

M. Prasart a déclaré “Les nouvelles sanctions pour infraction au code du travail sont entrées en vigueur le 23 Juin. Les sanctions contre les employeurs ont été augmentées jusqu'à B800,000. Les travailleurs illégaux peuvent être verbalisés de B2,000 a B100,000 ou être ennoyés en prison pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans.

“Ces nouvelles sanctions ont obligées des travailleurs migrant a rentrer chez eux et maintenant nous manquons de main d’œuvre. Nous demandons que le gouvernement rouvre le centre d'enregistrement des travailleurs migrants, et qu'un centre de vérification de nationalité soit créé a Phuket.

“De plus, nous voulons que les systèmes du bureau de l'emploi de Phuket soient améliorés, cela doit aller plus vite” dit il.

M. Wirachai d'ajouter “Les entreprises de Phuket ont été directement affectées par le nouveau décret royal.

“Nous distinguons trois types de travailleurs migrants en Thaïlande ; premièrement les travailleurs migrants illégaux. Le gouvernement tente de résoudre ce problème par un MoU. Cependant, le coût d'enregistrement est très élevé, certains travailleurs ne sont pas jugés suffisamment qualifiés, d'autres s'enfuient. Donc nous voulons que les travailleurs migrants puissent a nouveau s'enregistrer.

“Les deux autres catégories de travailleurs migrants sont ceux disposants de tous les documents nécessaires et ceux ne disposant pas de tous les documents”

Le gouverneur Norraphat a déclaré “Nous devons réfléchir et trouver des solutions a ces problèmes Nous (le bureau provincial de Phuket) comprenons le problème que rencontre ces entreprises.

“A l'heure actuelle le bureau de l'emploi de Phuket rallongera les démarches d'enregistrement des travailleurs migrants sans exiger de paiement supplémentaire.

“Extorquer de l'argent a des travailleurs migrants est hors de question. Si nous apprenons que des officiels l'ont fait, ils seront poursuivi en justice” précise le gouverneur Norraphat.

Par ailleurs, le directeur général d'une importante entreprise de construction impliquée dans plus de 40 projets a Phuket, pour un montant total de B10 milliards, a fustigé la lenteur des officiels ainsi que la complexité des démarches, cause selon lui de la crise des travailleurs migrants qui frappe le pays.

“Cela affecte toute l'industrie de la construction, et d'autant plus les petites entreprises, qui n'ont pas de main d’œuvre suffisante pour faire face a ce problème” explique Watchara Jaruariyanon, directeur général de Vasi Co Ltd, a The Phuket News.

“Des procédures officielles compliquées et des officiels travaillant trop lentement ont forcé les petites entreprises a avoir recours a des travailleurs migrants illégaux” ajoute t il.

Le 27 Juin, le responsable du bureau de l'emploi de Phuket (PEO) avait mis en garde les étrangers et les entrepreneurs contre les nouvelles sanctions mises en place le 23 Juin.

Cet avertissement faisait suite au nouveau “Décret d'Urgence” sur la “Gestion du Travail des Étrangers” daté du 17 Juin, entré en vigueur le 23 Juin.

“A tous les employeurs de travailleurs étrangers, soyez vigilants, car certaines de ces nouvelles sanctions sont très sévères” déclarait le chef du PEO Pitool Dumsakorn a The Phuket News.


Article original : Eakkapop Thongtub / The Phuket News


Photo from - PR Dept

Les dernières vidéos