La police renforce sa campagne de sécurité routière après un bon de 30% du nombre de morts

Actualités Phuket Thaïlande

La police renforce sa campagne de sécurité routière après un bon de 30% du nombre de morts
14 Avril
10:19 2018

PHUKET : L’alcool au volant devient encore plus une priorité pour la police après une augmentation du nombre de morts sur les routes de Phuket de plus de 30% par rapport à l’année précédente, l’alcool jouant un rôle majeur dans les accidents mortels.


Accidents, Mort, Transports, Tourisme, Police,



“D’après les statistiques, les accidents de la route à Phuket sont le plus souvent dûs à l’alcool, la vitesse et le franchissement de feux rouges” indiquait cette semaine le commandant de la Police Provinciale de Phuket le major général Teeraphol Thipjaroen à The Phuket News.

Une vigilance accrue a été ordonnée pendant la campagne de sécurité routière annuelle Seven Days of Danger à l’occasion des vacances de Songkran, qui cette année a débuté mercredi à 00h01et durera jusqu’à minuit mardi prochain.

“J’ai ordonné aux officiers de police de l'île de s’assurer de l’application totale du code de la route, spécialement en ce qui concerne l’alcool au volant” disait le général Teeraphol.

“Depuis Mars nous prêtons une attention particulière à l'alcool au volant  et nous serons encore plus stricts pendant Songkran, quand la fête s’accompagne souvent d’alcool” ajoutait il.

Selon les statistiques de la Police Provinciale de Phuket parues la semaine dernière, auxquelles se réfère le général Teeraphol, l’an dernier Phuket a connu une augmentation de plus de 30% du nombre de personnes tuées dans des accidents de la route, passant de 102 morts en 2016 à 134 en 2017.

Ces chiffres incluent les personnes décédées dans les 30 jours après avoir été blessées lors d’accidents de la route, et non uniquement les personnes décédées sur place, a appris The Phuket News.

Cependant, aucune explication n’a été donnée pourquoi les statistiques de la police comptabilisent 102 morts en 2016, quand le site “RTDDI: Données des Décès dans des Accidents de la Route” du Ministère de la Santé Publique – et qui porte l’emblème de la Police Royale Thaïe, probablement pour indiquer que les chiffres de la Police Royale Thaïe de Phuket ont été utilisés dans le calcul de ces données – compte 143 décès dans des accidents de la route à Phuket en 2016 – soit 40% de plus que ce que la police communique.

Néanmoins, les mêmes statistiques de la Police Provinciale montrent que le nombre de personnes grièvement blessées dans des accidents de la route à Phuket l’an dernier a également augmenté, de 102, passant de 163 en 2016 à 265 en 2017 – une augmentation stupéfiante de plus de 62%.

La bonne nouvelle, si l’on peut dire, est que le nombre de personnes légèrement blessées dans des accidents de la route à Phuket est resté relativement stable, de 5,754 en 2016 à 5,882 en 2017 (+2.2%).

Plus pertinent à retenir de ces statistiques, la police a identifié 13 ‘points noirs’ accidentogènes sur l'île, ou les services de sécurité prêteront une attention particulière pour réduire le nombre d’accidents.

“Nous coopèrerons avec d’autres services concernés par la sécurité routière, comme le Bureau des Autoroutes de Phuket, afin de nous assurer que ces secteurs à risque sont ‘pris en charge’” expliquait le général Teeraphol.

Nous travaillerons également avec le Bureau des Transports qui inspectera les véhicules de transports publiques” ajoutait il.

De plus, l’envergure de la campagne sera étendue. “En plus du code de la route, nous appliquerons strictement les lois contre l’alcool au volant afin de nous assurer que les statistiques des accidents de la route soient meilleures. Parfois les gens ne respectent pas les lois, et ce que nous faisons est leur montrer comment cela fonctionne et ce qu’il en coûte de ne pas les respecter” disait le général Teeraphol.

Orachon Attaweelap, experte technique du Bureau Provincial de Santé Publique de Phuket (PPHO) et responsable du projet de prévention des accidents de la route, a confirmé qu’au cours des trois dernières années les jeunes de 15-20 ans et les “personnes en âge de travailler” (21-30 ans) représentaient la majorité des tués dans des accidents de la route à Phuket.

80% des personnes tuées roulaient en deux-roues quand elles ont été impliquées dans un collision fatale, et 90% des tués en deux-roues ne portaient pas de casque au moment de l’accidents, signale Melle Orachon.

L’an dernier, Phuket a souffert 4 décès et 70 blessés dans 67 accidents pendant la campagne de sécurité routière de Songkran “Seven Days of Danger”, et le gouverneur de Phuket Norraphat Plodthong avait juré de prendre des mesures pour corriger les ‘mauvaises habitudes’ de conduite des automobilistes de Phuket, avec l’espoir de réduire le nombre d’accidents mortels dans l'île.

Bien que cette année le gouverneur n’ai pas fixé d’objectif, il déclarait “J’ai été clair et demandé à tous les officiels que des secours interviennent le plus rapidement possible”

Le gouverneur Norraphat avait annoncé la semaine dernière six éléments à appliquer afin d’améliorer la sécurité pendant Songkran ;

Appliquer strictement les lois et mise en place de checkpoints.

Demander la coopération des entreprises pour rapidement réparer les routes avant Songkran. Si les réparations ne sont pas terminées, une signalisation doit être installée.

Mettre en place des mesures et/ou ligne de conduite pour contrôler les transports publics et les taxis. Contrôler les véhicules de transports publics.

Préparer des services médicaux d’urgence.

Mettre en place un centre d’opération maritime et inspecter les embarcadères.

Minimiser les “dangers environnementaux” en vérifiant les dangers potentiels en bord de route et mettre en place des centres d’opération pour la sécurité en mer et sur les routes.

Ainsi, la Police Provinciale de Phuket annonçait cette semaine mettre en place des checkpoints à travers l'île pendant les sept jours de la campagne.

Quatre checkpoints principaux et 10 “zones de repos” seront installés dans le district de Muang, tandis que trois principaux checkpoints de police, cinq checkpoints secondaire et trois “zones de repos” seront installés dans le district de Kathu, qui comprend Patong et Kamala.

Dans le district de Thalang il y aura quatre checkpoints principaux, sept checkpoints secondaires et trois zones de repos”, poursuit le chef Prapan.



Article original : Chutharat Plerin / The Phuket News


Photo from - Tanyaluk Sakoot

Les dernières vidéos