La police réfute son inaction lors d’un incident routier violent

Actualités Phuket Thaïlande

La police réfute son inaction lors d’un incident routier violent
08 Octobre
19:50 2019

PHUKET : Le chef de la Police de Phuket Town le colonel Sompong Thiparpakul a pris la défense de ses officiers lors d’une enquête sur un incident de la route avec une violente attaque hier à l’est de Phuket Town quand un homme a donné un coup de pied dans un scooter sur lequel voyageait une femme et sa fille et a continué à frapper la femme avec une chaise.





L’incident, survenu sur Srisena Rd près du pont de Koh Siray, a été filmé par les caméras de vidéosurveillance d’un magasin de deux roues.


Les images, publiées en ligne aujourd’hui, montrent un homme sur un scooter donner un coup de pied dans un autre scooter sur lequel se trouvait une femme et son enfant. Les deux sont tombés à terre, heureusement sans se blesser grièvement.


L’homme a ensuite continué à agresser la femme en prenant une chaise et en menaçant de la frapper avec. La femme a saisi la chaise et a frappé l’homme en retour.


Le vidéo se termine quand l’homme quitte le champ de la caméra.


Les images publiées en ligne sont rapidement devenues virales et ont provoqué la colère des internautes contre la police qui ne ferait rien pour retrouver l’agresseur de la vidéo.


Mais le colonel Sompong a expliqué aujourd’hui que ses officiers avaient ouvert une enquête sur cette agression et avaient déjà contacté l’homme et la femme pour les interroger.


L’agresseur a été identifié comme Ekachai Kongchim, 35 ans.


La femme victime de l’agression est Rattita KhonKhlong, 29 ans.


Elle aurait déjà signalé l’agression à la Police de Phuket Town, a confirmé le colonel Sompong.


“L’officier en charge de l’enquête a déjà demandé à la victime de faire constater ses blessures par des médecins afin d’ajouter des preuves au dossier” dit il.


Mme Rattita a expliqué qu’elle roulait avec sa fille depuis le domicile de son petit ami vers la maison de sa mère quand l’attaque s’est produite, vers 16h.


Devant Phuket Grocery, elle roulait derrière une homme en scooter qui avançait lentement en plein milieu de la route, dit elle.


L’homme ne regardait pas où il allait et les deux scooter ont failli se heurter, poursuit elle.


Mme Rattita a admis avoir crié sur le conducteur pour qu’il fasse attention où il allait, ce qui a initié la dispute.


A cet instant, un homme qu’elle connaissait s’est approché et lui a demandé si tout allait bien, ce à quoi elle a répondu oui, et l’homme qu’elle a failli heurter s’en est allé.


En arrivant à l’intersection de Sri Sena Rd et Anuphas Phuketkan Rd, le conducteur est revenu à son niveau et lui a crié “T’as un problème?”, et la dispute a repris de plus belle, dit elle.


Puis l’agression s’est déroulée comme le montre la vidéo, explique Mme Rattita.


Mme Rattita a confirmé avoir signalé l’incident au poste de police de Phuket Town, et que l’officier qui a pris sa déposition lui avait demandé de se rendre à l’hôpital pour faire constater ses blessures.


Mme Rattita doit revenir au poste de police demain pour arranger l’affaire avec l’agresseur en présence de l’officier en charge de l’enquête, a t elle ajouté.


“Après la publication de la vidéo sur les réseaux sociaux, la police m’a demandé de venir au poste de police” dit elle.


“D’après les preuves, il a pu être confirmé que la police n’a ni ignoré ni n’est restée inactive comme ça a pu être dit sur les réseaux sociaux” dit le colonel Sompong.


“Tout a été fait conformément à la loi. Comprenez que la police doit respecter les procédures” a t il terminé.



Article original : The Phuket News


Photo from - Tang Tang Krai Prab / Facebook

Les dernières vidéos