La police redouble d’efforts pour un procès rapide suite à l’agression sexuelle de l’enseignante américaine

Actualités Phuket Thaïlande

La police redouble d’efforts pour un procès rapide suite à l’agression sexuelle de l’enseign La police redouble d’efforts pour un procès rapide suite à l’agression sexuelle de l’enseign
07 Septembre
15:12 2016

PHUKET : La police redouble ses efforts pour un procès rapide contre l’homme qui a agressé sexuellement une enseignante américaine en vacances. Elle a eu la colonne vertébrale brisée lorsqu’elle tentait d’échapper à son agresseur, jeudi dernier à Krabi.

Crime, Police, Sexe, Tourisme

Hannah Gavois, une américaine de 23 ans venant du Queens à New York, est toujours hospitalisée au Bangkok Hospital de Phuket après avoir subi une opération de la colonne suite à sa chute de plus de 45 mètres d’une montagne de Railay a Krabi, alors qu’elle tentait de s’enfuir après que son guide Apai Raingworchai, 28 ans, ait voulu l’agresser sexuellement.

Le chef adjoint de la police d’Ao Nang, le lieutenant-colonel Winai Poonsawas a raconté à The Phuket News ce matin que les officiers avait déjà pris la déposition de Melle Gavois.

“Elle nous a donné sa version des faits, version similaire à ce que M. Apai nous a raconté. Il l’a agressé sexuellement, mais ne l’a pas violé”

Toujours convalescente, Melle Gavois a expliqué au Daily Mail, “J’ai totalement occulté le début et avant que je m’aperçoive de quoi que ce soit, j’étais au milieu des airs en train de tomber de la falaise. Je pensais sincèrement ne pas m’en sortir" dit-elle.

“Ma tête a cogne la falaise a plusieurs reprises puis j’ai heurte le sol dans un grand ‘bump’. Je hurlais de douleur. C’était la chose la plus douloureuse de toute ma vie. Je me sentais comme un veritable legume. Je me sentais totalement vulnérable. Je ne pouvais plus bouger du tout”

Apai l’a rapidement rejointe tandis qu’elle gisait sans defense. “Il m’a entendu crier et gémir et est descendu et a commencé à pleurer et à prier” dit-elle, ajoutant qu’Apai était plein de remords quant à l’agression.

“Il se sentait réellement coupable. Je le suppliais d’appeler à l’aide. Il a pris son téléphone, a appelé à l’aide et j’ai cru que quelqu’un arrivait, mais finalement personne n’est venu” raconte Melle Gavois a The Daily Mail.

Puis la situation a soudain dégénérée alors qu’Apai a décidé qu’il n’en avait pas fini avec Melle Gavois.

“Il s’est mis sur moi. Il a enlevé son pantalon et s’est masturbe” se rappelle-t-elle. “Il ne m’a pas violé mais il a fait tout un tas d’autres choses. Je pensais vraiment que j’allais mourir” dit-elle.

Melle Gavois raconte qu’elle a essayé de garder son calme et d’éviter de crier pour qu’il ne l’étrangle pas.

“Dès que ça a été terminé, j’ai commencé à appeler à l’aide. Il répétait sans cesse ‘No police ! No police !’” dit-elle.

Le colonel Winai de la police d’Ao Nang croit que le tribunal sera exemplaire dans son jugement.

“Le suspect est accusé d’agression ayant entrainé des blessures graves et d’agression sexuelle. Il est maintenant maintenu en détention au tribunal provincial de Krabi” explique le Col Winai a The Phuket News.

“Il n’y a aucun doute que ce qu’il a fait est très grave et inacceptable, et son sort st entre les mains de la justice. Je suis sûr que sa peine sera très sévère” ajoute-t-il.

Le colonel Winai a confirmé qu’Apai n’est pas un guide official, même si Melle Gavois l’a engagé pour escalader une montagne de Railay, escalade très populaire offrant des panoramas exceptionnels sur la baie de Phang Nga.

“C’est un sans-abri vivant à Ao Railay. Les habitants lui donnent de la nourriture et de l’eau pour qu’il survive, et parfois certaines personnes lui dent de l’argent pour qu’il les aide dans certaines taches” explique le Col Winai.

“Il est mentalement stable” précise le Col Winai, pour répondre a des rapports évoquant un déséquilibre mental d’Apai.

“Nous avons également effectué des tests pour évaluer s’il avait consommé de l’alcool ou des stupéfiants, tests qui sont revenus négatifs” continue le Col Winai.

Le colonel Winai espère que Melle Gavois puisse être entendue par la cour le plus vite possible, dès la semaine prochaine, mais les médecins dissent qu’elle aura besoin d’au moins une dizaine de jours de convalescence supplémentaires a l’hôpital.

Le Dr Manop Trinarong du Bangkok Hospital de Phuket précise que Melle Gavois récupère bien de son opération de la colonne vertébrale.

“Elle récupère mais doit rester en observation au moins une semaine de plus. Elle peut bouger ses mains correctement, mais ses jambes posent toujours problème. Elle peut bouger les jambes, mais ces mouvements restent très légers” dit-il.

Melle Gavois est arrivée en Thaïlande pour y passer ses vacances, alors qu’elle enseigne l’anglais au Vietnam.

Ses parents sont arrivés à Krabi samedi dernier pour la soutenir dans cette épreuve et dans son rétablissement.

 

Article original: The Phuket News

Photo from - Facebook / The Phuket News

Les dernières vidéos