La police promet plus d'arrestations dans les cas de la tragédie au SCB

Actualités Phuket Thaïlande

La police promet plus d'arrestations dans les cas de la tragédie au SCB
16 Mars
11:26 2016

BANGKOK: Police qui enuête sur la tragédie (SCB) Le siège social de la Siam Commercial Bank a ​​promis de demander plus de mandats d'arrêt, après avoir interrogé deux cadres de l'entreprise chargée de négligence, qui a conduit à huit morts dans l'accident.


Cependant, Napong Suksanugan, directeur général de Mega Planète Co, l'entrepreneur pour l'amélioration du système d'extincteur au SCB et Adisorn Poda, un autre administrateur de la société, ont été libérés sous caution de B500,000 hier soir, par la Cour pénale (15 mars) .


La police avait demandé au tribunal la permission de retenir les hommes jusqu'au 26 Mars, pour le motif, que les cadres pourraient fuir, étant donné que l'affaire est considérée comme grave et porte une peine allant jusqu'à 10 ans de prison.


Dans la demande, les agents accusés M. Napong et M. Adisorn, de violer les engagements contractuels sur l'embauche des experts et des travailleurs expérimentés, pour effectuer l'entretien de l'équipement de protection contre les incendies. Les enquêteurs pensent que leurs témoignages, ainsi que ceux des témoins, pourrait conduire à d'autres arrestations.


Le chef de la police de la ville, Lt Gen Sanit Mahathaworn a dit "encore deux à quatre suspects, ou plus" seront recherchés pour une arrestation.


Le Pol Lt Gen Sanit, a rencontré les deux hommes après qu'ils se sont rendus à la police, suite aux mandats d'arrêt émis lundi soir (14 mars). Pourtant, ils ont nié les allégations d'être impliqué dans l'accident.


Les enquêteurs soupçonnent les deux cadres qui ont probablement embauché des «travailleurs non qualifiés » pour travailler dans la salle de sécurité du sous-sol, en l'appelant un «acte négligent» qui a mis fin à la tragédie, dimanche soir tard, selon la demande présentée à la Cour pénale.


Toutes les victimes ont travaillé par une entreprise sous-traitée par Mega planète, selon une enquête initiale.


Les agents ont cité les comptables survivants, qui croyaient que la société avait les ouvriers qui percaient un plafond, afin d'installer un nouveau système de protection contre les incendies.


Leur travail aurait causé de la poussière qui a activé les capteurs de détection de fumée du système d'extinction d'incendie, déclenchant les retardateurs aérosols pyrogènes qui épuise l'oxygène dans la pièce, soupçonné d'avoir causé la mort.


Les huit victimes - sept employés et un garde de sécurité – n'ont pas pu s'échapper lorsque le produit chimique s'est transformé en gaz, ce qui a appauvri l'oxygène dans la pièce.


Cependant, un ouvrier qui était dans la salle lors de l'incident, a insisté qu'il n'y avait pas de perçage à ce moment là.


Somchit Samyo, 28 ans, l'un des travailleurs blessés qui a frôlé la mort, a déclaré que lui et les autres, n'ont pas effectué d'opérations de perçage ou de travaux de soudure à ce moment là.


"J'ai entendu une explosion sur ma tête. Le gaz soudain s'est mis à couler des conteneurs chimiques ", a-t-il dit dans une interview à Channel 3, tout en étant admis dans un hôpital.


A cette époque, il a réussi à aider sa sœur aînée et son frère pour quitter la salle, mais n'a pas réussi à aider sa nièce de 24 ans et son petit ami. Deux d'entre eux sont morts dans l'accident.


Il a fui en se souvenant qu'il y avait un chariot laissé vers la porte, l'aidant à le guider vers la sortie. Une semaine plus tôt, l'homme avait été embauché pour travailler dans le sous-sol de la SCB et il a invité ses «cousins» pour l'aider à la tâche, il a rappelé.


Saran Danthong, un membre du personnel SCB hospitalisé dans un autre hôpital après l'incident, a dit avoir entendu un bruit alarmant alors qu'il inspectait la zone. Il a couru dans la salle d'où le son venait. Puis il a entendu une explosion avant que la fumée recouvre la zone.


"Heureusement, j'étais près de la porte, j'ai réussi à sortir avant de perdre connaissance et me suis réveillé dans un véhicule de secours», a-t-il dit.


L'incident est le deuxième en deux ans, au siège social du SCB, également connu sous SCB Park, après un incendie, le 7 février 2015, qui a causé de graves dommages au 10ème étage de l'immeuble de 37 étages et a coûté la vie à un pompier . 


SCB et les représentants de Mega Co planète ont confirmé que les victimes et les familles recevront une indemnisation


article bangkokpost.com

Photo from - bangkokpost.com

Les dernières vidéos