La police marine signe un accord contre le trafic d êtres humains avec les opérateurs de pêche

Actualités Phuket Thaïlande

La police marine signe un accord contre le trafic d êtres humains avec les opérateurs de pêche La police marine signe un accord contre le trafic d êtres humains avec les opérateurs de pêcheLa police marine signe un accord contre le trafic d êtres humains avec les opérateurs de pêche
07 Mars
12:40 2015

Dans un effort pour éradiquer la traite des êtres humains et de l'emploi des migrants illégaux, LA police maritime de Phuket s'approchent des entreprises dans le secteur de la pêche à signer un protocole d'accord (MoU).

"Lutter contre la traite des êtres humains, en particulier celle des enfants, les femmes et les travailleurs migrants en situation irrégulière, est de la plus haute priorité", a déclaré le lieutenant-colonel Panya Chaichana de la police maritime de Phuket.

"Le gouvernement a constaté que les exploitants du secteur de la pêche sont particulièrement vulnérables à ce genre d'activités illégales, c'est pourquoi nous avons l'intention de faire de cet accord avec l'ensemble des métiers de l'île dans cette industrie."

Hier, quatre chefs d'entreprises ont signé le protocole d'accord avec la police: trois propriétaires d'usines de transformation de poisson, Sukiet Nguenanek, Srithorn Sawtan et Amorn Kaewsilueng; et un propriétaire de bateau de pêche, Ongart Charoenphol.

"Nous allons continuer à signer le protocole d'accord avec tous les chefs d'entreprises concernés. Nous nous attendons de les avoir rencontré tous d'ici la fin du mois ", a déclaré le Col Panya.

En signant le protocole d'accord, es opérateurs promettent d'être d'accord,sur les points suivants:

1. L'opérateur n'utilisera pas, n'exploitera pas ou n'opprimera pas des enfants, des femmes, des travailleurs émigrés illégaux, ou d'effectuer des activités illégales, liées à la traite des humains ou l'oppression humaine. L'opérateur ne soutiendra pas tout type d'activité similaire.

2. L'opérateur coopérera avec le gouvernement dans sa lutte contre la traite des humains.

3. L'opérateur aidera à informer les autres opérateurs des effets négatifs de la traite des êtres humains et le travail des migrants illégaux, et informera immédiatement la police si il ou elle voit des activités illégales liées à la traite humaine.

"Nous gardons toujours un oeil sur les entreprises de pêche. Nous vérifions presque tous les jours. Ce protocole d'accord, permettra de renforcer nos forces quand il s'agit d'éliminer ce commerce une fois pour toutes, "le Col Panya a expliqué.

"Nous allons continuer à contrôler les entreprises de pêche afin de s'assurer qu'ils opèrent légalement."


article de Phuket Gazette

Photo from - phuket gazette

Les dernières vidéos