La police de Phuket stoppe ses recherches de l’étranger qui a frappé le concierge de toilettes à Patong

Actualités Phuket Thaïlande

La police de Phuket stoppe ses recherches de l’étranger qui a frappé le concierge de toilettes
27 Mai
09:10 2017

PHUKET : La police de Patong arête son enquête sur l’étranger filmé frappant un concierge de toilette à Soi Bangla le 3 Mai.

Tourisme, Patong, Violence, Police,

 


La nouvelle avait fait les unes internationales, après une publication Facebook du père du concierge demandant de l’aide pour retrouver l’étranger – et signalait que son fils avait ‘plus de 10 ans …’

Son fils, Abdulloh Saesaheh, a en réalité 20 ans.

La police de Patong, qui avait indiqué mercredi dernier rechercher l’agresseur de M. Abdulloh, a cette fois dit à The Phuket News que ce n’était plus le cas.

“Nous avons recueilli toutes les informations pour preuves, car la police de Patong s’intéresse à tous les incidents qui ne sont pas juste ou appropriés” a déclaré le major Gornpon Liangboonjinda de la police de Patong.

“Nous n’enquêtons plus sur cette affaire. De plus aucune plainte officielle n’a été déposée” dit-il.

Tohee Saesaheh, qui a confirmé être le père d’Abdulloh, a déclaré à The Phuket News “nous sommes quasiment convaincus que l’agresseur est rentré dans son pays il y a déjà quelques temps.

“Les gens pense que mon fils a pris des photos de la femme. C’est faux, rien de tel ne s’est passé. Nous avons vérifié les enregistrements de vidéosurveillance qui prouvent qu’Abdulloh n’a rien fait de mal. Il était simplement assis lorsque l’étranger l’a molesté” dit M. Tohee.

Interrogé si son fils avait une idée pourquoi il a été agressé, M. Tohee a répondu “non, mais il ne comprenait pas ce que cet homme lui disait. C’est pour cela que sur la vidéo on le voit utiliser son téléphone”

Interrogé sur sa publication indiquant que son fils avait 10 ans, M. Tohee a expliqué “j’ai demandé à un de mes amis de mettre la vidéo sur Facebook et c’est lui qui a écrit le message. Il pensait qu’Abdulloh avait 16 ou 17 ans, donc il a écrit ‘sip gwa pee’ (adolescent en thaï). Les gens ont compris qu’il avait 10 ans.

“J’ai supprimé le compte Facebook car la police avait déjà la vidéo en sa possession. Il n’y plus lieu de la laisser en ligne. Il y avait aussi de nombreux commentaires et messages disant que tout était faux” ajoute-t-il.


Article original : Shela Riva / The Phuket News

Photo from - Tohee Seesa / Facebook

Les dernières vidéos