La police de Phuket a juré d'intervenir et d'accélérer les enquêtes dans les affaires de viol,censément effectuées sur l'Île de Phi Phi

Actualités Phuket Thaïlande

La police de Phuket a juré d'intervenir et d'accélérer les enquêtes dans les affaires de viol,ce
25 Avril
10:34 2015

Un grand pas en avant a été pris, pour traduire les violeurs de Koh Phi Phi à la justice, à la suite des préoccupations soulevées par le consul honoraire de Norvège, concernant les questions de compétence, qui ont conduit à des cas de viol sur l'île, échouant à être examiné.


"Nous voulons voir que la police traite le viol, comme un crime grave. Nous voulons que la police traduise les violeurs en justice. Nous voulons nous assurer que la police détermine, si oui ou non une victime présumée a été agressée sexuellement. Nous voulons que la police poursuive tous les cas de viol jusqu'à la fin ", a déclaré le consul honoraire norvégien, Pornphan Sittichaivijit.


Mme Pornphan a soulevé la question lors d'une réunion avec le gouverneur consulaire de Phuket mardi. Elle a souligné que les victimes de viol ont souvent été amenées de Koh Phi Phi, qui est dans Krabi, aux hôpitaux supérieures de Phuket pour des raisons médicales.


Au-delà du traumatisme personnel des événements, le premier obstacle bureaucratique pour une victime qui veut déposer une plainte contre son agresseur est d'avoir à revenir à Krabi pour le faire.


"Bien que je suis nouveau pour Phuket, je suis conscient de ce problème," a déclaré le Col Jakkra Saowakon, responsable des enquêtes de la Police provinciale de Phuket.«Notre vieille politique de la réception d'une plainte pénale, est rendu nécessaire pour l'incident d'être signaler à la police locale, qui aurait la juridiction.


" Cependant, ce n'est plus le cas. Quoique un ordre a été émis en 2013 pour résoudre ce problème, il est possible que la plupart des policiers l'aient ignoré, le Col Jakkra a dit.


"Je peux vous garantir qu'à partir de ce moment, nous allons prendre les mesures nécessaires pour dégager de telles paperasses administratives et accélérer l'enquête afin de livrer rapidement la justice ", a déclaré le Col Jakkra.


"Si la victime est prise par l’hôpital Vachira de Phuket ou tout autre hôpital de Phuket pour un examen médical, la police de Krabi viendra prendre la déclaration de la victime et recueillir toute autre preuve nécessaire.


"Si la police Krabi ne peut pas arriver avant que la victime s'envole, la police de Phuket interviendra et fera avancer l'enquête." Mme Pornphan a avoué qu'elle n'avait pas connaissance du nombre de cas déclarés, et, les cas d'agression sexuelle non déclarés sur Phi Phi , mais un seul cas porté à son bureau l'année dernière a souligné l'obstruction bureaucratique pour la justice. "Je suis très impressionnée par la façon rapide et appropriée que la police de Phuket a répondu à mes préoccupations", a déclaré Mme Pornphan à la Gazette de Phuket dans une interview exclusif mercredi .

«Je suis heureuse de voir une telle évolution positive et la promesse d'une meilleure coordination entre les deux forces de police dans la recherche de la justice pour les victimes de viol - c'était choquant de voir à quelle vitesse ils ont tourné le dos à la victime l'an dernier, tout simplement en raison que le crime s’était passé en dehors de leur juridiction.


"Qui sait combien de jeunes voyageurs sont rentrés chez eux après des agressions sexuelles violentes sans avoir d'abord déposé une plainte et apporté les criminels à la justice tout simplement en raison d'un temps limité en Thaïlande qu'ils avaient à leur disposition après l'attaque.


article Phuket Gazette  

Photo from - phuketgazette

Les dernières vidéos