La police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

La police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de Phuket La police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de PhuketLa police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de PhuketLa police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de PhuketLa police de l’immigration s’est entretenue avec le ‘seasteader’ de Phuket
19 Avril
20:28 2019

PHUKET : La Police de l’Immigration a déclaré s’être entretenue avec l’investisseur américain impliqué dans l’installation d’un seastead au large des côtes de Phuket.





Chad Andrew Elwartowski et sa compagne thaïe Suprenee Thepdet (Nadia Summergirl), ont lancé leur projet de seastead le 2 Février, au large des côtes de Phuket, en collaboration avec la compagnie ‘Ocean Builders’.


La structure se trouve à environ 22 kilomètres au sud est de Koh Racha Yai. La Marine Royale Thaïe et le Bureau Maritime de Phuket ont abordé la structure dimanche dernier déclarant qu’elle violait la loi et posait des dangers de navigation.


Elwartowski avait indiqué mardi sur Facebook que sa compagne et lui se cachaient et craignaient pour leurs vies, alors qu’ils étaient recherchés par les autorités. Il avait par la suite supprimé sa publication.


Mercredi, la Police de l’Immigration avait révoqué son visa et l’avait placé sur la liste noire de l’immigration après l’entame de poursuites judiciaires.


De son côté, l’ambassade américaine à Bangkok a indiqué fournir une assistance consulaire à M. Elwartowski, accusé de violer la souveraineté de la Thaïlande en construisant cette structure au large de Phuket.


“L’ambassade fournit une assistance appropriée et signale que M. Elwartowski a engagé un avocat” a indiqué Robert Post, officier des affaires publiques de l’ambassade américaine.


Le gouverneur adjoint de Phuket Supoj Rotreuang Na Nongkhai a lui préparé toutes les informations à présenter à l’ambassade américaine si elle les demande.


Alors qu’Elwartowski insiste que son seastead est installé hors des eaux territoriales thaïes, les autorités thaïes insistent que l’existence de cette structure constitue une violation de l’Article 119 du Code Criminel en perturbant les droits territoriaux de la Thaïlande.


“Le mal est fait car ils ont envoyé des invitations à la recherche d’autres personnes pour installer des seasteads additionnels et jusqu’à présent 14 personnes ont signifié leur intérêt” a t il expliqué.



Article original : The Thaiger & The Nation


Photo from - The Thaiger & The Nation

Les dernières vidéos