La police attend toujours l’aide d’Interpol pour l’arrestation du ressortissant grec après un violent meurtre à Phuket

Actualités Phuket Thaïlande

La police attend toujours l’aide d’Interpol pour l’arrestation du ressortissant grec après un
14 Juillet
12:52 2019

PHUKET : La Police Royale Thaïe attend toujours l’intervention d’Interpol pour l’arrestation du grec Dimitrios Chairopoulos, recherché pour le meurtre de Niramon Aewkaew commis en Février à Phuket.





La Police de Cherng Talay avait demandé à Interpol un mandat d’arrêt à l’encontre de Chairopoulos, 43 ans, après avoir appris qu’il avait quitté la Thaïlande avant que le mandat d’arrêt local ne soit émis le 18 Février.


Chairopoulos avait embarqué le vol Emirates EK0379 à destination de Dubaï le 14 Février à 2h, la nuit même ou Mme Niramon, 43 ans, aurait été tuée.


Son corps avait découvert par sa soeur deux jours plus tard, le samedi 16 Février.


Elle avait été battue à mort.


Qua dn le corps de Mme Niramon a été découvert, ses mains et ses pieds étaient encore attachés et un tissu noir été coincé dans sa bouche.


La Police de Cherng Talay avait demandé à Interpol un mandat d’arrêt le 20 Février.


“Cela prend beaucoup de temps car la demande doit être traitée par la DIvision des Affaires Étrangères de la Police Royale Thaïe et par le Bureau du Procureur. C’est maintenant à eux de gérer cette requête” a indiqué le colonel Akkanit.


“Nous avons fait notre travail, nous avons conclu l’enquête et envoyé toutes les informations au quartier général de la Police Royale Thaïe à Bangkok” a t il indiqué.


Si le mandat est émis par Interpol et si Chairopoulos est arrêté, la Thaïlande demandera son extradition, a t il assuré.



Article original : The Phuket News


Photo from - Immigration Bureau

Les dernières vidéos